Le spécialiste de l’optique, Ekinops séduit les investisseurs

FibreGestion des réseauxRéseaux
fibre optique (crédit photo © Chubykin Arkady - shutterstock)
0 18 Donnez votre avis

Le spécialise breton des transmissions optiques, Ekinops, a procédé à une augmentation de capital de 7,8 millions d’euros pour accélérer son développement.

Ekinops vient de boucler une augmentation de capital de 7,8 millions d’euros, organisée entre le 17 et 28 octobre. Installé à Lannion (Côtes d’Armor), le fournisseur de solutions de transmission sur fibre optique pour les réseaux grande distance (MAN ou WAN) surfe sur le 100 Gbit/s (avec des perspectives sur le 400 Gbit/s en R&D).

Cette toute fraîche opération de financement par la Bourse va lui permettre d’accélérer son développement en France et à l’international. La PME bretonne, qui dispose d’une équipe d’une soixantaine de chercheurs et d’ingénieurs, joue sur la carte de l’innovation face à des équipementiers mondiaux comme Nokia, Alcatel-Lucent, Cisco mais aussi Ciena ou Huawei.

Une expansion à l’internationale

Selon la société spécialisée dans les réseaux THD, sa solution de transport optique 100 Gbit/s a été « retenue au cours de l’été par un grand opérateur européen et des discussions se poursuivent, notamment aux Etats-Unis [un marché sur lequel une filiale a été installée, ndlr] ».

Dans une lettre adressée à ces actionnaires avant l’augmentation du capital, Didier Brédy, Président co-fondateur d’Ekinops, précisait que sa société a été sélectionnée par Orange dans le courant de l’été pour étendre « les capacités réseaux de transmission longue distance » du groupe télécoms présidé par Stéphane Richard.

Plus précisément, il s’agit d’un déploiement sur une partie de son réseau de Transmission Terrestre Très Haut Débit, qui représente 18 000 km de fibre optique en France et à l’international (Europe, Etats-Unis et Singapour).

Un modèle fabless

Dans son rapport financier 2015, Ekinops assume son choix d’un modèle sans usine (fabless). Elle conçoit, développe et assure la commercialisation de ses équipements. Mais la production est sous-traitée « auprès de prestataires implantés dans la région mais disposant pour l’un d’entre eux d’une présence mondiale ».

La société bretonne est cotée sur Euronext depuis 2013 (presque 85% de son capital est passé au flottant), précise ITespresso.

En 2015, Ekinops a réalisé un chiffre d’affaires de 15,16 millions d’euros sur un marché évalué à 1,45 milliard de dolllars (concernant uniquement le 10G Metro, le 100G et le 100G+). Sa part de marché dans le segment de marché de ses solutions de transmission optique se situe autour de 1%. Petit mais agile et dynamique.

A lire aussi :

Des scientifiques dépassent le térabit/s sur fibre optique

Alcatel-Lucent atteint les 1000 Térabits sur fibre optique

fibre optique (crédit photo © Chubykin Arkady – shutterstock)

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur