Logiciels

Le W3C définit les priorités du web de demain

web © Guy Erwood - Fotolia.com
4 1 Donnez votre avis

Mise au point de standards pour le paiement en ligne, amélioration des performances des sites et applications web, meilleure adéquation des applications web avec les terminaux mobiles. Telles sont les priorités du W3C pour le web de demain.

En début d’année, le W3C, qui définit les standards utilisés sur la Toile, présentait ses 10 priorités. Depuis, le consortium a affiné ses objectifs, que le Dr Jeffrey Jaffe, son CEO, décrit au sein d’un billet du blogue officiel du consortium.

Passons sur les points relatifs au fonctionnement même du W3C (organisation interne, préparations pour le 20e anniversaire de l’organisation, refonte du site web, etc.), pour nous pencher sur les trois propositions qui vont impacter directement le fonctionnement du web.

Paiement en ligne

Le W3C a mis en place une équipe chargée de réfléchir sur des standards ouverts de prise en charge des paiements sur la Toile.

Les acteurs du secteur sont appelés à se rapprocher de l’organisme afin de proposer leurs idées dans le but de mettre au point des techniques de paiement standardisées, lesquelles permettront aux développeurs les utilisant de ne plus à avoir à jongler avec une multitude d’API différentes.

Le HTML5, le NFC et l’interopérabilité ‘inter-devices’ sont cités par le patron du W3C comme devant prendre place dans ces nouveaux standards.

Performances des applications

Autre focus, la performance des sites et applications web. Un sujet sur lequel le W3C s’est déjà penché en 2012.

Le consortium compte poursuivre ses efforts, et ce dans plusieurs directions : amélioration des navigateurs web, création de nouveaux outils de développement et formation des développeurs.

Un travail de fond qui vise à rapprocher les applications web de leurs homologues desktop/serveur compilés en code natif.

S’imposer sur les terminaux mobiles

Une nouvelle équipe au sein du W3C devra réfléchir aux raisons qui font que les applications web ne se sont pas aussi largement imposées sur les terminaux mobiles que sur les machines desktop.

« Le W3C estime que le web doit être le meilleur choix sur les terminaux mobiles comme il l’a été au cours des dernières années sur les ordinateurs de bureau », déclare Jeffrey Jaffe.

Mais il faudra toutefois améliorer certains points, comme le support du mode ‘offline’, ainsi qu’une meilleure gestion des connexions proposant une bande passante réduite ou erratique.

Crédit photo : © Guy Erwood – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Crimes et châtiments sur Internet