Les développeurs DevOps et Machine Learning sont les rois du pétrole

Business IntelligenceData & StockageDéveloppeursProjets
7 107 Donnez votre avis

L’étude annuelle de Stack Overflow sur les développeurs montre que les plus hauts salaires se trouvent dans le DevOps et l’intelligence artificielle.

StackOverflow, une de plus grandes communautés de programmeurs au monde, a livré son rapport annuel sur les développeurs. La version 2017 est comme les autres itérations à plusieurs entrées (salaires, compétences, langages) et s’adapte à plusieurs pays, dont la France.

Si on s’attarde sur les salaires, la tendance générale (sur la base de 64 000 répondants dans 213 pays) suit les évolutions de l’IT. Ainsi les salaires les plus élevés concernent les spécialistes en DevOps avec 60 215 dollars en moyenne. Les experts en intelligence artificielle (machine learning) arrivent juste derrière à 57 000 dollars. En troisième position, on retrouve des développeurs  ayant une expérience dans les mathématiques et les statistiques pour 57 000 dollars. Suivent les datascientists émargeant à 53 763 dollars.

DevOps une denrée rare et bien rémunérée

Rapporté à la France, ce classement change un peu. Les profils DevOps sont toujours recherchés avec un salaire moyen de 49 699 euros. Mais les suivants sont les designers (48 978 euros) et les ingénieurs en assurance et qualité (46 028 euros). Il faut attendre les 4ème et 5ème places, pour voir apparaître les programmeurs ayant une expérience en mathématiques et en statistiques (48 005 euros) et les développeurs en machine learning (44 921 euros).

Les datascientists ont moins la cote à 41 860 euros. Enfin le parent pauvre du développement est attribué aux administrateurs de bases de données plafonnant en dessous de 40 000 euros en moyenne (39 961 euros). A noter aussi que selon les régions, les salaires varient. Ainsi, les développeurs travaillant dans le Nord de la France sont moins payés en moyenne que dans le Sud de l’hexagone.

Des autodidactes en formation permanente

Sur le plan de la formation, le monde des développeurs en France est dominé par les autodidactes. Ils sont près de 90% à revendiquer un apprentissage en dehors de cursus scolaire. Une déconnexion avec le diplôme, même s’ils sont plus de 54% à être au niveau Bac +4/5 ou équivalent. De même, le niveau d’expérience dans la programmation révèle des surprises. Ils sont plus de 15% à revendiquer plus de 20 d’expérience dans le codage. La formation s’effectue beaucoup avec des cours en ligne et des discussions sur les forums.

Pour Stack Overflow, « contrairement à la plupart des métiers, bon nombre de développeurs ont commencé à coder avant d’accepter leur premier « vrai poste ». Une conclusion s’impose : l’âge ou la date d’obtention du diplôme d’un développeur ne permet absolument pas d’en déduire son expérience en matière de programmation ». Et le codage est souvent considéré comme une passion : 50% des développeurs codent pendant leur temps libre.

JavaScript, Node.JS, MySQL et Linux en tête

Le profil type du développeur ne change pas beaucoup. Il s’agit d’un homme (88,6%), européen (74,4%), en bonne santé (96,3%) et ayant reçu une bonne éducation avec des parents diplômés.

En matière de langages, JavaScript domine aussi bien sur le langage préféré et le plus utilisé. Parmi les langages favoris, on retrouve ensuite Python, SQL, C++ et Java. Sur les plus usités, il faut compter avec SQL, PHP, Java et Python. Sur la partie framework, Node.js et AngularJS sont au coude à coude sur le podium.

Sur les bases de données, le match est plus disputé selon les technologies préférées et utilisées. Dans le premier cas, MySQL est privilégié puis PostgreSQL et SQLite. Dans le second cas, MongoDB est le plus adopté, suivi de MySQL et PostgreSQL. Enfin sur la plateforme, Linux reste le maître à près de 50%, Windows, Android et Raspberry Pi ferment la marche.

A lire aussi :

Les développeurs Français sont très bon marché

Développeurs : Holberton School lève 2,3 millions de dollars

Photo credit: Breyten Ernsting via Visualhunt /  CC BY

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur