Les drones d’Amazon sont prêts, mais pas la régulation

ProjetsSécurité
3 15 2 commentaires

Amazon a dévoilé son prototype de drone livreur. Avec cet engin, le marchand en ligne ambitionne de livrer ces colis en moins de 30 minutes, mais la régulation ne le permet pas encore.

Dimanche, en plein week-end de Thanksgiving aux États-Unis, Amazon a dévoilé son prototype de drone livreur dans une vidéo. Avec cet engin, qui peut effectuer un vol à plus de 100 mètres de hauteur sur une distance d’environ 25 kilomètres, le marchand en ligne a pour objectif de livrer ces colis en moins de 30 minutes outre-Atlantique. Mais avant de déployer sa flotte, Amazon devra obtenir le feu vert pour une utilisation étendue de drones commerciaux. Or la régulation américaine ne le permet pas aujourd’hui. Les problématiques de sécurité et de respect de la vie privée pèsent.

Amazon attend le feu vert de l’aviation civile

L’an dernier, l’autorité américaine chargée de l’aviation civile (FAA – Federal Aviation Administration) a proposé de lever l’interdiction qui pèse sur la plupart des vols commerciaux de drones aux États-Unis, observe Recode.net. Et ce tout en maintenant des restrictions sur la livraison de colis par drones (limitation stricte de l’altitude et des distances parcourues, vol pendant la journée uniquement et constamment visibles). Le règlement américain en devenir ne devrait pas être finalisé avant la fin de l’année 2016, voire début 2017. En attendant, l’interdiction de vol de drones civils à des fins commerciales demeure. Toutefois, les entreprises peuvent demander des dérogations pour des applications métier spécifiques, une petite minorité obtenant le feu vert.

prime-air_01

En Europe, les vols de drones civils peuvent s’inscrire dans un cadre légal pour des applications commerciales ou non. Pour les engins qui pèsent moins de 150 kg, seules les législations nationales sont compétentes. En France, les vols d’aéromodèles (aéronefs télépilotés) de loisir ou de compétition sont autorisés (arrêtés du 11 avril 2012). En revanche, le survol des agglomérations et des espaces réglementés sont interdits, ainsi que les prises de vue aérienne. De plus, après le survol récent de sites sensibles par des drones civils, les autorités réfléchissent à un arsenal de mesures préventives.

Lire aussi :

Les US pour des fréquences mondiales pour la 5G et les drones
Livraison par drones : après Amazon, La Poste s’y intéresse

crédit photos © Amazon.com, Inc.

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur