Big DataCloudStockage

Les milliards du stockage Big Data analytique, selon IDC

Word Cloud "Big Data"
3 5 Donnez votre avis

Le déploiement des infrastructures de stockage pour le Big Data analytique devrait représenter un marché de 6 milliards de dollars en 2016, selon IDC.

Sur un marché du Big Data que les analystes d’IDC ont estimé à 24 milliards de dollars en 2016, la part du stockage devrait représenter 6 milliards de dollars.

Comment mesurer un marché en devenir ?

Mesurer et anticiper la taille du marché du stockage dans le Big Data est une mission complexe. Les configurations technologiques sont en effet multiples et les usages nécessitent souvent de stocker temporairement des données, pour les traiter par exemple, ou alors de les stocker pour les conserver, parfois temporairement…

De même, le rapprochement de la BI et de l’analytique, de l’entrepôt de données – sur le modèle de Teradata – et des architectures Hadoop, pourrait être assimilé à du Big Data… Et le sera probablement dans un futur plus ou moins éloigné. Mais ce n’est pas le cas actuellement.

Autre élément de complexité, en plus du stockage traditionnel – données opérationnelles et données transactionnelles – et de l’archivage, de nombreuses plateformes comme HDFS (Hadoop Distributed File System) prennent place sur du ‘post-processed‘ et imposent le stockage des données sur le serveur. Ce dernier doit-il être considéré comme un poste de stockage ?

Se concentrer sur l’analytique

Pour résoudre cette problématique, les analystes d’IDC ont adopté pour raisonnement de quantifier le marche du Big Data au travers des usages en matière d’analytiques. C’est une vision qui a du sens, même si nous pensons qu’elle est plutôt restrictive.

En effet, toutes les organisations sont confrontées à la montée en volume à un rythme exponentiel des données stockées. La majorité de ces données sont aujourd’hui ‘non-structurées’ et NoSQL, elles appartiennent au domaine du Big Data.

L’étude d’IDC porte donc non pas sur le stockage Big Data, mais sur le stockage Big Data dédié à l’analytique et en particulier à Hadoop. Même si là encore Hadoop n’est pas la seule réponse technologique au besoin d’analyser et de chercher des réponses dans de très gros volumes de données structurées et non-structurées.

Des chiffres, de 70,8 à 6 milliards de dollars

Selon IDC, le marché des services analytiques devrait représenter 70,8 milliards de dollars en 2016, avec une progression annuelle de 14,3 %. Un marché essentiellement externe, les organisations devant faire face à l’émergence de nouvelles technologies non maitrisées, à une absence en interne de ressources pour l’analyse (statisticiens, mathématiciens, data scientists, etc.), et à la présence de sociétés spécialisées dans ce domaine.

Au sein de ce marché, l’infrastructure – serveurs, stockage, réseaux, logiciels – et les services spécifiques au Big Data devraient représenter 23,8 milliards de dollars, en progression annuelle de 31,7 %.

Quant au seul stockage Big Data dédié à l’analytique, IDC estime sa part de marché en 2016 à 6 milliards de dollars.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes