Les pannes des datacenters coûtent de plus en plus cher

CloudDatacentersDSIProjetsSécurité
10 184 Donnez votre avis

Une étude montre que les pannes des datacenters coûtent en moyenne près de 740 000 dollars. Le cybercrime devient une des principales causes de ces interruptions de service.

Ponemon Institute réalise tous les deux ans une étude sur le coût engendré par les pannes des datacenters. Un regard intéressant dans un contexte de développement des offres de Cloud computing. Le rapport est basé sur 63 datacenters aux États-Unis et n’intègre que les interruptions de service non programmés.

Il montre dans un premier temps que le coût moyen d’une panne d’un datacenter est 740 357 dollars en 2015 contre 690 204 dollars en 2013 et 505 502 dollars en 2010. Entre 2013 et 2015, la hausse n’a été que de 7% par contre depuis 2010, le coût moyen a progressé de 38%. Dans ces calculs, les analystes ont pris en considération les coûts et les dépenses liées aux dommages des différents équipements, les procédures juridiques, l’impact de l’interruption de service sur la productivité journalière de l’entreprise et le prix pour détecter et remédier à la panne.

D’autres éléments induits ont été ajoutés comme la dévalorisation de la marketplace de l’entreprise, l’atteinte à la réputation et l’image de marque, ainsi que la perte de confiance des partenaires et des actionnaires.

Une panne fait perdre 8 851 dollars par minute

Le coût moyen par minute d’une panne non programmée dans un datacenter est de 8 851 dollars en 2015. En 2013, ce montant était de 7 908 dollars en 2013 et 5 617 dollars en 2010. On apprend par ailleurs dans l’étude qu’une panne dure en moyenne 95 minutes (1h35), mais que la plus longue a duré 415 minutes (près de 7 heures).

L’analyse des raisons des pannes est intéressante. La première cause des arrêts intempestifs dans un datacenter est le défaut d’alimentation électrique (dans 25% des cas). C’était déjà le cas pour les années précédentes. Le cybercrime avec les attaques en déni de service (DDoS) arrive à égalité en seconde position (22%) avec les erreurs humaines. On remarquera le bond du cybercrime qui lors du premier rapport en 2010 ne comptait que pour 2% des causes de pannes. Paradoxalement, les pannes d’équipements sont anecdotiques avec environ 4% et ne bougent pas avec le temps. Par contre, elles sont les plus onéreuses avec un coût moyen de 995 dollars. Les attaques DDoS arrivent en seconde position à 981 dollars.

A lire aussi :

Netflix dit adieu au datacenter et vive AWS
Datacenters : l’efficience énergétique à la peine

crédit photo © dotshock – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur