Le Samsung Galaxy S8 retardé à cause des batteries du Note 7

MobilitéSécuritéSmartphones

Des problèmes de conception à répétition sont à l’origine des problèmes de batterie du Note7. Qui pèsent sur la sortie du Galaxy S8.

Samsung a confirmé les informations du Wall Street Journal sur l’origine des explosions du Galaxy Note 7. Le quotidien américain, qui a eu accès en amont au rapport que l’industriel a présenté à l’occasion d’une conférence de presse à Séoul ce lundi 23 janvier, invoquait l’enchaînement de deux erreurs des fournisseurs de la batterie. La première provenait d’une inadéquation entre les charges produites par la filiale Samsung SDI et le logement du Note7. La seconde relève d’un « problèmes de fabrication » des batteries du fournisseur Amperex Technology qui, suite à la pression de Samsung pour rattraper les retards dûs au premier rappel du Note 7, a livré un produit défaillant.

Des problèmes de conception à répétition

Galaxy-Note7-What-We-Discovered-Infographic_Main_1Rappelons que des cas de surchauffe de la batterie menant à l’explosion du terminal avaient poussé Samsung à rappeler une première fois quelque 3 millions de Note 7 distribués dans le monde, en Corée et aux Etats-Unis principalement. Malgré le changement du fournisseur des batteries, le problème de surchauffe a persisté. Samsung a alors pris la décision d’arrêter la production de son appareil et a rapatrié l’ensemble des modèles encore sur le marché (96% ont été récupérés). Une catastrophe industrielle, et d’image, au coût évalué à 5,3 milliards de dollars que l’entreprise coréenne ne peut se permettre d’assumer sur son prochain smartphone star, le très attendu Galaxy S8.

DJ Koh, président de l’unité Mobile Communications de Samsung, est donc revenu plus en détails sur les causes de ces défaillances après plusieurs mois de recherches menées par trois organisations industrielles indépendantes et 700 personnes. Dans le premier cas, assimilé à la première vague d’explosions, le problème proviendrait d’électrodes négatives trop longues qui, recourbées dans le coin supérieur droit de la batterie, avaient tendance à entrer en contact les unes avec les autres provocant ainsi des courts-circuits. Dans le second cas, propre à la deuxième vague de surchauffe, des bavures de soudures ont provoqué une rupture de la couche isolante amenant l’électrode positive à entrer en contact avec l’électrode négative ce qui n’est pas des plus souhaitable pour la stabilité d’un circuit électrique.

Processus de vérification renforcé

Fort de ces découvertes, l’industriel a décidé de renforcer ses processus de vérification de la qualité produit et de sa sécurité. Notamment en ajoutant de nouveaux protocoles de mesure des multiples couches de sécurité du composant ainsi qu’en instaurant 8 points de vérification. Des vérifications renforcées par la création d’un groupe de consultants en batterie (Battery Advisory Group), composé d’experts indépendants issus des sphères universitaires et de laboratoires de recherche. Ils assisteront Samsung dans sa recherche de qualité sanitaire de ses batteries tout en travaillant à leurs innovations. « Aujourd’hui, plus que jamais, nous nous engageons à gagner la confiance de nos clients par l’innovation qui redéfinit ce qui est possible en toute sécurité et comme une porte d’entrée vers des possibilités illimitées et de nouvelles expériences incroyables », s’est réjouit DJ Koh. De son côté, Samsung SDI a annoncé investir 128,56 millions de dollars pour renforcer ses mesures de sécurité des batteries, rapporte Reuters.

Dans un premier temps, cette nouvelle organisation risque surtout de se traduire par un report du lancement du Galaxy S8. DJ Koh a ainsi annoncé que le prochain terminal haut de gamme du constructeur ne sera pas présenté au prochain Mobile World Congress (MWC) fin février à Barcelone. Il n’a d’ailleurs avancé aucune date de sortie du S8. Samsung entend prendre toutes les précautions pour garantir la fiabilité de son modèle premium et son succès. Le constructeur n’a en effet pas droit à un nouveau fiasco. Les concurrents, Huawei en premier lieu, sauront-ils en profiter ?


Lire également
Résultats : Samsung Electronics cartonne, malgré le gadin du Note 7
Le Galaxy Note7 : un problème de conception plus que de batterie
Samsung Galaxy S8 : plein écran et disparition de la prise jack


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur