Les profils IT et marketing digital séduits par les start-ups et les PME

DéveloppeursProjetsRégulationsSSII
3 43 Donnez votre avis

Une étude montre que les profils IT et marketing numérique ont une inclination à travailler dans les start-ups et les PME. Ils disposent par ailleurs de fortes compétences dans le développement.

Les cabinets de recrutement Michael Page et Page Personnel (PageGroup) ont mené conjointement une étude baptisée « Digital : Marketing versus IT », destinée notamment à mieux connaître les parcours, expertises et souhaits professionnels des collaborateurs évoluant dans les secteurs de l’IT et du marketing digital.

« Du fait de la jeunesse de leur secteur, les professionnels du digital ont souvent des profils particuliers et des parcours généralement moins formatés. Bien qu’ils soient de plus en plus nombreux et sollicités, ces professionnels manquent encore de visibilité sur les évolutions possibles dans ces métiers du digital que les entreprises s’arrachent. Il est primordial de mieux comprendre ces spécialistes du numérique, mais aussi de découvrir si leurs attentes sont en phase avec celles des entreprises », estime Martin Villelongue, directeur senior chez Michael Page.

Les professionnels travaillant dans le milieu du numérique sont en général surdiplômés : 52% sont titulaire d’un Bac+4 ou +5, et sont surtout diplômés d’une formation d’ingénieur ou d’une école de commerce, pour la moitié des sondés. Les professionnels de l’IT et du marketing digital sont à 78% employés en CDI, mais les freelances représentent tout de même 13% d’entre eux.

La moyenne des rémunérations enregistrée semblent tenir compte de ce degré de spécialisation : selon l’étude de PageGroup, la moyenne annuelle des salaires s’élève à 48 700 euros (50 500 euros pour les fonctions marketing, et 40 300 euros pour les profils IT).

profession digitale IT

Une inclination pour les start-ups et les PME

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les grandes entreprises ne sont pas les employeurs préférés des professionnels du digital : 34% d’entre ont fait le choix de travailler pour des grands comptes, 46% ont été recrutés dans une PME/ETI et 37% dans une start-up. Ils sont même 49% à vouloir travailler en freelance.

Pour quels avantages ? Une meilleure vision sur l’évolution professionnelle et la croissance des responsabilités semblent être l’apanage des PME et des start-up, constate ITespresso.

Si les emplois en start-up peuvent apparaître plus précaires qu’au sein de grandes entreprises, la fluidité du marché du travail sur ces métiers du digital semble limiter le risque et devient une opportunité que 85 % sont prêts à saisir.

De fortes compétence en développement

Cette étude ne manque pas non plus de mettre en exergue les compétences spécifiques et recherchées de ces professionnels du numérique.

Les profils IT maîtrisent 7 technologies différentes en moyenne et plus particulièrement les langages HTML (64 %), JavaScript (58 %), CSS (56 %) et PHP (51 %). Avec un profil sur deux le maîtrisant, le langage PHP représente d’ailleurs l’émergence remarquée de l’Open Source.

Pour les profils marketing, l’outil le plus utilisé est Google Analytics. Les marketeurs digitaux les plus techniques maîtrisent des langages HTML et CSS afin d’optimiser des logiciels de gestion de contenus comme WordPress.

A lire aussi :

9 développeurs de l’IoT sur 10 utilisent l’Open source

Les développeurs heureux au travail bien que mal payés ?

Crédit Photo : Rawpixel-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur