Les systèmes HPC font contrepoids sur le marché atone des serveurs

Business IntelligenceCloudData & StockageServeurs
HPC Center Romeo © URCA

En 2016, le marché des systèmes de calculs hautes performances bénéficie d’une croissance salutaire, notamment portée par la demande en supercalculateurs.

Sur un marché global des serveurs en recul de 7% à 12,5 milliards de dollars, le secteur des serveurs HPC (High Performance Computing) constitue un contrepoids. Les constructeurs de systèmes à puissantes capacités de calculs ont généré 2,8 milliards de dollars au troisième trimestre contre 2,7 milliards un an plus tôt. Une centaine de millions supplémentaire qui offre au secteur une croissance de 3,9%, rapporte IDC. Une hausse plus performante que les 3,4 % d’augmentation constatée en moyenne sur les neuf premiers mois de l’année. Au 30 septembre, les fournisseurs de machines hautes performances totalisaient 8,1 milliards de dollars de chiffre d’affaires contre 7,8 milliards en 2015.

Le secteur porté par les supercalculateurs

Si le chiffre d’affaires des ventes progresse, les volumes reculent. Il s’est vendu 63 385 systèmes sur la période en 2016 contre 71 479 en 2015. Mais le coût moyen par vente a fortement progressé en passant de 109 280 dollars à 127 411 dollars. Ce sont en effet les serveurs les plus performants, et les plus onéreux, qui tirent le secteur vers le haut.

Ainsi, la catégorie des « supercomputer » à plus de 500 000 dollars a progressé de 22,3% avec un chiffre d’affaires de 985,3 millions de dollars (805,7 million en 2015). Une croissance similaire (22,4%) profite également aux systèmes vendus entre 250 000 et 499 000 dollars pour atteindre un total de 568,4 millions (464,5 millions en 2015). En revanche, les ventes des solutions plus modestes régressent. De 14,4% pour les modèles destinés aux organisations départementales et vendus entre 100 000 et 249 000 dollars (mais qui génèrent encore 836,2 millions) et de 8,7% pour les solutions de groupes de travail à moins de 100 000 dollars (pour 395,5 millions générés).

HPE en tête

« Le segment des groupes de travail, et en particulier le segment ministériel, a sensiblement accru les achats de serveurs HPC au cours de la période 2012-2015, en phase avec la reprise économique mondiale, explique Earl Joseph, vice-président du programme Technical Computing pour la société d’études. Au cours des trois premiers trimestres de 2016, un plus grand nombre de ces acheteurs étaient en mesure d’attendre un certain temps avant d’acheter un autre système. IDC s’attend à ce que cette baisse soit temporaire. » On peut donc s’attendre à une forte progression du marché HPC prochainement.

HPE (HP Enterprise) est le principal bénéficiaire de cette tendance et devrait se trouver conforter avec le rachat de SGI. Globalement, l’entreprise détient 35,8% du marché des HPC devant Dell (18,5%) et Lenovo (8,6%). Sur le secteur des supercalculateurs, la firme californienne renforce même ses positions. Elle réalise 37% du chiffre d’affaires du secteur contre 13,3% pour Dell, 8,1% pour Lenovo et 7% pour Fujitsu.


Lire également
Soupe à la grimace sur le marché des serveurs, HPE boit le bouillon
Le marché des serveurs soutenu par les GAFA et les ISP
Le Japon se relance dans la course aux supercalculateurs

crédit photo © URCA

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur