Les ventes de cartes-mères (hors PC) ont plongé de 22 % en 2015

ComposantsPCPoste de travail
4 1 Donnez votre avis

Les consommateurs et les petits intégrateurs achètent de moins en moins de cartes-mères desktop. La baisse est nettement plus marquée que celle du marché du PC.

Les industriels taïwanais viennent de faire le point sur les ventes de cartes-mères, hors PC. C’est-à-dire celles distribuées en direct auprès des clients finaux : des particuliers assemblant eux-mêmes leur machine, ou des assembleurs.

Les ventes ont chuté de 21,7 % en 2015, avec 54 millions d’unités distribuées, explique Digitimes. Les deux plus gros acteurs du secteur, Asus et Gigabyte, arrivent à se maintenir, avec une baisse de moins de 10 % des ventes en volume (un peu plus de 17 millions d’unités écoulées par chacun) et des profits quasiment inchangés, du fait d’une plus grande proportion des cartes-mères de milieu et de haut de gamme.

Les petits acteurs souffrent

Asrock plonge de plus de 20 %, avec cinq millions de cartes-mères vendues. La société rejoint ainsi MSI, qui a lui aussi distribué cinq millions de cartes-mères, mais cède moins de terrain : entre -10 % à -15 %. Les petits constructeurs ont plus souffert que les gros, certains envisageant même de quitter le marché.

La baisse de popularité des PC desktops pénalise bien entendu la vente de cartes-mères. Un phénomène boosté par la montée des mini PC. Ces derniers s’accompagnent de formats spécifiques de cartes-mères, qui ne permettent pas un upgrade ultérieur par des offres tierces. Petit à petit, les barebones remplacent les cartes-mères d’antan.

À lire aussi :
La baisse des ventes de PC desktop devrait se tasser en 2016
Inventec assemblera plus d’un tiers des serveurs en 2016
Rupture de stock complète pour le Raspberry Pi Zero


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur