Les ventes de mobiles et PC s’effondrent en 2016

MobilitéPCPoste de travailSmartphonesTablettes
1 4 Donnez votre avis

En 2016 et 2017, les volumes de ventes de mobiles resteront en deçà de celles de 2015. Celles des PC ne retrouveront pas le niveau de 2015 même en 2018.

2016 et 2017 s’annoncent comme des années noires pour l’industrie des terminaux mobiles. Les ventes de terminaux vont régresser par rapport à celles de l’année 2015. Cette année, il devrait se vendre moins de 1,89 milliard de téléphones mobiles, selon les prévisions du cabinet Gartner. Soit un recul de 1,56% par rapport à l’an dernier qui affichait près de 1,92 milliard d’unités. En 2017, les choses s’amélioreront avec 1,9 milliard de mobiles (+1,22% en un an) mais toujours en léger retrait par rapport à 2015 (-0,37%). Il faudra attendre 2018 pour voir la courbe remonter très modestement, à 1,93 milliard d’unités (soit +0,83% par rapport à 2015). Toujours selon des prévisions qui pourraient de nouveau être corrigées entre temps.

La santé déclinante du marché mobile est avant tout le fait de celle des téléphones basiques. Les ventes de smartphones devraient poursuivre leur hausse et atteindre 1,5 million d’unités en 2016. Sauf pour Apple. « En 2016, le marché Android continuera d’être soutenu par les fournisseurs chinois proposant des appareils premium plus abordables, avance le cabinet d’études. Malgré la disponibilité de l’iPhone 7, Gartner prévoit une performance affaiblie d’Apple en 2016, alors que les volumes se stabilisent après une très forte année 2015. » Les modèles premium devraient bénéficier d’une hausse de 3,5% en 2017.

2015, l’année plafond pour les PC

Le marché des téléphones mobiles, basiques et smartphones, n’est pas le seul à faire pâle figure. Celui du PC fait aussi grise mine. Le nombre d’ordinateurs achetés, tous formats confondus, passera de 484 millions d’unités en 2015 à 442 millions cette année. Une chute de 8,7%. La situation se redressera en 2017 (439 millions) et s’améliorera en 2018 (447 millions) mais les ventes resteront largement en deçà de celles de 2015. En partie à cause de la baisse de l’euro face au dollar au deuxième trimestre. La hausse des prix des machines qui en résulte pèse en effet sur les ventes en Europe de l’Ouest (-0,9%).

Et le Brexit risque de ne pas arranger la situation. « Les fournisseurs atténuent la dépréciation de la livre sterling de deux façons, avance Ranjit Atwal, directeur de recherche au Gartner, d’abord, ils profitent de la probabilité d’une baisse à un chiffre des coûts des composants des PC en 2016. Deuxièmement, ils réduiront les fonctionnalités des PC pour maintenir les prix vers le bas. Avec ces changements, Gartner prévoit que les prix de PC au Royaume-Uni augmentent de moins de 10 % en 2017. »

Le PC classique s’effondre

A l’échelle mondiale, ce sont avant tout les formats classiques (desktop et notebook) qui entraînent continuellement le marché vers le bas avec 216 millions d’unités en 2016 jusqu’à moins de 200 millions en 2018 contre 244 en 2015. Mais aussi les tablettes, avec ou sans clavier, généralement sous architecture ARM tels les iPad, iPad mini, Samsung Galaxy Tab S2, Amazon Fire HD, Lenovo Yoga Tab 3 ou Acer Iconia One que le Gartner classe comme les tablettes ultramobiles basiques et utilitaires. Leurs ventes tomberont de 193 millions d’unités en 2015 à 173 millions en 2018. Le seul segment en progression sera celui des ultramobiles premium, les PC-tablettes Windows 10 ou notebook ultralégers comme le MacBook Air sous environnement x86. Les ventes passeront de 44 millions d’unités en 2015 à 49 millions cette année jusqu’à 75 millions en 2018. Une progression significative (+11,4% entre 2015 et 2016, près de 23% entre 2017 et 2018) dont le volume ne suffira néanmoins pas à redresser le marché.

Lequel devrait néanmoins être tiré par la demande des entreprises. « L’inventaire des PC Windows 8 devrait avoir été effacé, et les grandes entreprises des marchés matures regardent maintenant à migrer vers Windows 10 en 2018 », commente Ranjit Atwal. A noter également que l’offre devrait s’étoffer de nouveaux contenus, notamment en matière de réalité virtuelle, qui pousseront les consommateurs à mettre à niveau leurs équipements pour profiter de ces nouveaux formats numériques.

gartner-devices-2016-2018


Lire également
Marché mobile, un plafond de 2 milliards de terminaux jusqu’en 2020
Windows Phone : vers un recentrage sur l’entreprise
Migration vers Windows 10 : Gartner y croit très fort

crédit photo © kurhan – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur