Les ventes de PC reculent pour le 7e trimestre consécutif

MacMobilitéPCPortablesPoste de travailRégulations
0 3 Donnez votre avis

Les ventes de PC poursuivent leur chute dans le monde au 2e trimestre 2016. Sauf aux Etats-Unis. Lenovo en profite.

Les trimestres s’enchaînent inlassablement sur la même tendance pour le marché des ventes mondiales de PC. Au second trimestre 2016, le volume d’ordinateurs de bureau, mobiles et ultra mobiles, a reculé de 5,2% par rapport à la même période il y a un an. Les ventes sont tombées à 64,3 millions d’unités, selon des chiffres préliminaires avancés par le cabinet Gartner. Une baisse continue depuis sept trimestres consécutifs.

Au-delà d’un besoin de renouvellement moins dynamique que par le passé, de la concurrence des tablettes, voire celles des Chromebooks, ou encore de la gratuité (jusqu’au 29 juillet) de Windows 10 qui n’incite pas les utilisateurs à renouveler leurs machines, plusieurs raisons expliquent cette tendance à la baisse sur ce trimestre selon le cabinet d’études. « L’un des problèmes en cours sur le marché du PC a été la hausse des prix dans certaines régions en raison de l’affaiblissement de la monnaie locale par rapport au dollar américain », commente l’analyste Mikako Kitagawa. Autrement dit, c’est la faute au dollar.

Pas encore d’effet Brexit

Mais aussi à l’instabilité politique ou économique de certaines régions. Entre la crise majeure que traverse le Venezuela et la destitution de Dilma Rousseff au Brésil, notamment, l’Amérique latine a été largement impactée. Les ventes de PC y sont tombées sous les 5 millions d’unités. En déclin de plus de 20% en un an. « Ces résultats seraient parmi les plus bas dans l’histoire de l’industrie du PC en Amérique latine », commente l’analyste. Et si le marché européen régresse aussi, ce n’est pas déjà à cause du Brexit, assure le Gartner. Mais cela pourrait peser négativement dans les mois qui viennent. « Le Brexit pourrait créer de l’incertitude, non seulement monétaire, mais aussi sur toute l’économie au-delà de l’Europe », avance l’analyste.

Tout va mal, sauf aux Etats-Unis. Le marché nord-américain est le seul à avoir inversé la courbe au cours du trimestre. Une lueur d’espoir pour le Gartner qui, ajouté à un déclin plus modeste au second trimestre que précédemment en EMEA, pense que « le marché montre des signes d’amélioration ». Mais sans s’engager sur un calendrier de retournement de la situation à plus grande échelle.

Apple plonge

En attendant cet hypothétique moment, les constructeurs poursuivent leurs conquêtes de position. Et sur ce terrain, Lenovo reste sur la première place du podium avec 20,5 % du marché mondial. Une position paradoxale alors que le constructeur chinois voit ses ventes reculer de 2,2%. C’est d’ailleurs le seul vendeur, avec Apple (-4,9%), à régresser. HP (+1,8%), Dell (3,1%) et Asus (+1,3%) voient leurs ventes remonter. Particulièrement grâce à l’amélioration du marché américain où Dell prend la tête devant HP avec 27% des parts contre 26,3% respectivement. Lenovo n’y arrive qu’en troisième position avec 14,5%. Mais y affiche la meilleure progression des ventes (+9,2%) quand Dell se défend également (+8,9%) et HP stagne (+0,9%). En revanche, Apple s’écroule (-9,3%). La première alerte en 13 ans.

Gartner PC monde Q2 2016


Lire également
La France moins touchée par le recul des ventes de PC
Le marché des PC pourrait rebondir
Windows 10 moteur de la reprise du marché du PC en 2017

crédit photo © hxdbzxy – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur