Linkedin place Nurse au chevet des bugs de l’infrastructure IT

CloudDatacentersDSIOrchestrationProjetsServeurs
2 7 Donnez votre avis

Linkedin a présenté un outil d’auto-remédiation, baptisé Nurse, en cas de problèmes sur l’infrastructure IT.

Linkedin a donné un aperçu de Nurse, un logiciel que les ingénieurs de la firme élaborent pour automatiser les résolutions de problèmes de l’infrastructure IT. L’objectif est d’améliorer la performance opérationnelle des ingénieurs pour maintenir le site en marche. Le constat a été très rapide, le nombre d’alertes a explosé alors que le nombre d’ingénieurs pour les régler reste le même.

« La conception de Nurse est simple. Le logiciel agit comme un intermédiaire entre les nombreux systèmes », écrit dans un blog Brian Sherwin, ingénieur qualité chez Linkedin. Il ajoute, « notre système de surveillance envoie des alertes de remédiation de workflow à notre broker de remédiation. Nous avons intégré cette automatisation dans nos systèmes de déploiement de code, de ticket d’incidents, d’exécution de code à distance et virtuellement nous pouvons l’intégrer dans n’importe quel autre système ».

En test depuis plus d’un an

Cette automatisation repose sur la remontée d’informations d’une centaine de milliers de capteurs. L’idée de Nurse a été de donner aux ingénieurs les moyens de se concentrer moins sur la quantité d’alertes et plus sur la qualité des alertes. Linkedin a commencé à utiliser Nurse en avril 2014. L’ingénieur se rappelle d’un incident où « une panne de courant avait impacté beaucoup de serveurs. Une équipe convertit à Nurse pour la surveillance a été en mesure de restaurer la totalité des stacks en quelques minutes après le rétablissement de l’alimentation électrique. Les autres équipes ont été obligés d’identifier les serveurs via le monitoring et faire la restauration manuellement ».

D’autres entreprises cherchent à automatiser les fonctions opérationnelles. Facebook a construit un outil appelé FBAR. IBM évoque depuis quelques années « l’informatique autonome ». Une start-up StackStorm parle même dans son slogan de « datacenter piloté automatiquement ». Linkedin apporte donc sa contribution à cette tendance à l’automatisation. Brian Sherwin n’a pas donné d’indication pour savoir si Nurse passerait en Open Source.

A lire aussi :

LinkedIn rend Open Source Pinot, son outil d’analyse en temps réel
Emploi et Big Data : LinkedIn ouvre ses données aux chercheurs

Crédit Photo : Ra2studio-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur