ComposantsM2M

L’internet des objets prend son envol avec une première puce “Weightless”

ibm-web20
6 1 Donnez votre avis

L’internet des objets s’ancre un peu plus dans la réalité avec la sortie des premières puces intégrant un transmetteur pour des applications M2M au standard Weightless.

Le groupe d’intérêt Weightless (SIG pour Special Interest Group) vient d’annoncer la réalisation de la première puce pour des applications M2M (Machine to Machine) au standard “Weightless”.

Le SIG Weightless regroupe des industriels britanniques parmi lesquels, on trouve Neul, Cable & Wireless, CSR ainsi qu’ARM. Ils assurent la promotion et la définition du Weightless, une norme open source relative à la communication sans fil pour l’internet des objets (IdO).

« Un moment charnière dans l’évolution de la technologie Weightless »

L’émetteur/récepteur est intégré dans une puce unique et consomme très peu d’énergie afin de fonctionner sur batterie avec une autonomie de 10 ans.

Il opère sur la bande UHF laissée vacante par la TV analogique dont le spectre s’étend de 470 MHz à 790 MHz. Un choix qui permettra d’affranchir les futurs utilisateurs des objets intégrant ces puces du paiement d’un abonnement coûteux, ce qui aurait été le cas si le réseau de téléphonie mobile avait été choisi.

De surcroît, elle répond à des critères de sécurité pour la transmission de données sans fil à longue portée (jusqu’à 10 kilomètres).

Baptisée « Iceni », la puce a été développée par Neul qui annonce que des échantillons sont disponibles pour des partenaires sélectionnés afin qu’ils débutent des tests et le développement de nouvelles solutions.

« Pour la première fois, les concepteurs du monde entier peuvent commencer à développer la prochaine génération de solutions M2M en utilisant la technologie Weightless avec le silicium conçu explicitement pour être compatible avec la norme », a déclaré le professeur William Webb, directeur général du groupe d’intérêt spécial Weightless.

Les champs d’applications sont très vastes et embrassent notamment des domaines aussi variés que l’automobile, les capteurs, le sport, les feux de circulation, la santé… « C’est un moment charnière dans l’évolution de la technologie Weightless », précise William Webb.

Les prévisions pour le marché de l’internet des objets portent à plus de 1000 milliards de dollars en valeur avec 50 milliards d’appareils connectés d’ici 2020.