L’Internet gratuit de Facebook retoqué en Inde

Gestion des réseauxGouvernanceLegislationOperateursRégulationsRéseaux
5 4 1 commentaire

Free Basics, l’offre d’accès Internet gratuite de Facebook, est suspendue en Inde. Le gouvernement estime que ce service ne respecte pas les principes de neutralité du net.

Avec l’initiative Free Basics, Facebook entend apporter Internet à ceux qui ne peuvent accéder au réseau des réseaux. Ce service d’accès Internet de base ne fait toutefois pas recette dans tous les pays où il est proposé.

Ainsi, l’Inde a décidé de le suspendre. Le souci vient d’un évident non-respect de la neutralité du net. Free Basics ne permet en effet d’accéder qu’à une sélection de services et sites web sélectionnés par Facebook. Exit par exemple des offres comme Google ou YouTube, inaccessibles depuis Free Basics.

Une décision qui divise la population

Les experts en informatique et en sécurité se sont rapidement opposés à ce service, ce qui a mené à son blocage par les autorités indiennes.

Facebook en a appelé toutefois à la population, afin de retourner la situation à son avantage. 8 millions d’Indiens ont d’ores et déjà exprimé leur soutien en faveur de l’offre de Facebook… malgré les atteintes à la neutralité du net et malgré les risques d’exploitation de leurs données personnelles.

La firme joue gros. Free Basics est en effet proposé dans 37 pays. L’Égypte a d’ores et déjà emboité le pas à l’Inde, en interdisant ce service. Le risque pour Facebook est que d’autres gouvernements fassent de même, refusant ainsi de céder aux sirènes de la gratuité à tout prix.

À lire aussi :
La neutralité du Net validée par le régulateur américain des télécoms
Internet.org de Facebook : pour tous, mais sans neutralité du Net
Un milliard de personnes se sont connectées à Facebook la même journée

Crédit photo : © Bhavesh Chhatbar – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur