Linux 4.2 : une édition centrée sur le hardware

CloudLogicielsOpen SourceOSPoste de travailServeurs
09 SuperMUC © NetMediaEurope
7 16 Donnez votre avis

GPU AMD, SoC ARM et puces Atom d’Intel sont au cœur du noyau Linux 4.2. Une mouture qui apporte des changements massifs, mais peu de nouvelles fonctionnalités.

Une nouvelle version majeure du noyau Linux vient d’être lancée. Comme attendu, Linux 4.2 est une des moutures du kernel Open Source proposant le plus de modifications (voir à ce propos notre précédent article « Linux 4.2 promet d’être une des plus grosses releases jamais proposées »).

En cause, l’intégration du pilote AMDGPU, qui permet de gérer les cartes graphiques AMD. Il compte pour plus de 400 000 lignes de code. Mais également le support de nouvelles cartes mères ARM. Même Intel a mis la main à la pâte, avec le support des puces Atom « Broxton », qui seront intégrées d’ici quelques mois dans des terminaux mobiles comme les tablettes.

Attention au code x86

Une réécriture massive du code assembleur x86 a été opérée (en particulier celui lié à l’utilisation du FPU). Un travail de nettoyage qui permettra prochainement de convertir une partie de ce code en C, plus aisé à maintenir. De possibles erreurs ont pu être commises lors de ce nettoyage, même si aucune n’a encore été relevée par les utilisateurs.

Peu de grosses nouveautés sont de la partie. Nous notons toutefois un support amélioré de l’UEFI (firmware) et du TRIM en mode NCQ (stockage flash). Le système de fichiers F2FS, spécifiquement optimisé pour les solutions de stockage flash, gagne la capacité de chiffrer les données de chaque fichier individuellement.

À lire aussi :
Avec Unity, Linux s’immisce en peu plus dans le monde du jeu
Linux veut booster ses fonctionnalités stockage et réseau
IBM et Ubuntu livrent des mainframes 100% Linux

Crédit photo : © NetMediaEurope

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur