OS mobilesPoste de travailSmartphones

L’iPhone détient plus de la moitié du marché américain des smartphones

iPhone5 Lightning Connector
1 1 Donnez votre avis

Apple détient plus de 51% du marché des smartphones aux États-Unis. Avec une partie grandissante des nouveaux clients d’iPhone issue d’Android.

iOS s’est imposé en fin d’année sur le marché des OS mobiles au États-Unis. Selon Kantar Worldpanel ComTech, l’environnement d’Apple détient 51,2% des ventes de smartphones réalisées sur les 12 dernières semaines précédant le 23 décembre 2012. Une progression sensible en regard des 44,9% de la même période en 2011.

Android se maintient

Android limite la casse provoquée par la progression de son concurrent. Entre 2011 et 2012, l’OS de Google passe de 44,8% à 44,2% des ventes. En revanche, les BlackBerry de RIM (Research In Motion) font le plongeon : de 6,1% en 2011 ils tombent à 1,1% l’année dernière. Même avec le prometteur BlackBerry 10, la pente risque d’être dure à remonter.

Tout espoir n’est pas perdu quand on voit que Microsoft parvient, pour sa part, à remonter cette même pente, bien que modestement, avec 2,6% des ventes contre 2,2% un an plus tôt. Ce qui tend à conforter les annonces enjouées de Steve Ballmer. De son côté, Symbian se meurt à petit feu comme prévu avec 0,1% contre 0,2% précédemment.

Apple bénéficie des migrations d’Android

« La performance grandissante d’Apple est à la fois due à l’iPhone 5 et aux anciens modèles qui attirent différents groupes de clients, des fidèles aux nouveaux arrivants en passant par ceux qui migrent de marque de smartphone », commente l’analyste de Kantar Mary-Ann Parlato.

Selon elle, 36% des ventes de terminaux iOS sont à mettre sur le compte des utilisateurs qui ont changé d’environnement mobile. Un mouvement qui s’amplifierait vis-à-vis d’Android. Toujours selon Kantar, 19% des ventes d’iOS aux États-Unis étaient dérivées des anciens utilisateurs d’Android en 2012 contre 9% en 2011.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’iPhone ?