Logiciel : l’Afdel devient Tech in France

Editeurs de logicielsProjetsRégulations
3 49 Donnez votre avis

Pour ses dix ans, l’Association française des éditeurs de logiciels (Afdel) change de nom. L’appellation Tech in France entend refléter l’extension du domaine de la lutte (numérique).

Né en 2005 de l’initiative de quelques éditeurs (Cegid, Dassault Systèmes, Microsoft, Berger-Levrault, Easyvista…) qui ne se sentaient pas bien représentés par le Syntec Numérique (alors Syntec Informatique), l’Association française des éditeurs de logiciels (Afdel) fête ce soir ses dix ans. Entretemps, l’appellation de ce lobby s’était d’ailleurs allongée pour englober les éditeurs de solutions Internet, sans que son acronyme n’en soit modifié. Cette fois, la rupture est plus brutale puisque l’association qui compte 400 adhérents, dont 80 % de PME et start-up, a décidé de se renommer « Tech in France ».

TechinFranceEconomie collaborative et pépites

« Le numérique aujourd’hui n’est plus le même qu’il y a dix ans ! Il s’est énormément diversifié et diffuse partout », explique Jamal Labed (en photo ci-dessus), son président. Tech in France entend notamment affirmer sa voix sur les questions relatives à l’économie collaborative et sur la défense des « pépites françaises ».

Joint par téléphone, Jamal Labed détaille : « on a éprouvé le besoin de se réinventer, comme nous l’avions déjà fait en faisant entrer dans l’association des organisations qui ne sont pas des éditeurs de logiciels au sens traditionnel du terme. Aujourd’hui, des sociétés de service mais aussi certains de nos clients conçoivent du logiciels. Nous souhaitons nous ouvrir à ces entreprises à condition qu’elles respectent notre ADN marqué par le coding et l’innovation ». Le président de Tech in France, qui se défend de toute tentation de créer un Syntec Numérique bis, cite notamment le cas de la commission Big Data de l’association qu’il aimerait ouvrir en particulier à des entreprises utilisatrices.

A lire aussi :

Plan d’urgence pour l’emploi : le ‘peut mieux faire’ de Syntec Numérique et Afdel

Une alliance pour l’industrie du futur avec l’Afdel et Syntec Numérique

Loïc Rivière (Afdel) va piloter le comité stratégique de la filière numérique

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur