Logiciel : Cegid porté par le Saas

CloudEditeurs de logicielsERPLogicielsProjets
2 31 Donnez votre avis

L’intégralité ou presque de la croissance de l’éditeur lyonnais Cegid provient de ses activités Saas. Le Cloud pèse désormais 22 % du chiffre d’affaires global du groupe.

En 2015, l’éditeur lyonnais de logiciels de gestion pour les entreprises Cegid a réalisé un chiffre d’affaires de 282,1 millions d’euros, en progression de 5,8 % sur un an. A périmètre constant, la croissance est plus limitée (+ 3,9 %). La totalité de cette progression provient des activités Saas, qui, à 62,8 millions d’euros, bondissent de 31,8 % en un an. Soit 15 millions d’euros supplémentaires dans le Cloud pour la société présidée par Jean-Michel Aulas (en photo ci-dessus en compagnie du directeur général, Patrick Bertrand).

Quant au résultat opérationnel courant, il s’élève à 39,1 millions d’euros (+ 11,6 %), pour une marge opérationnelle à 13,9 % du CA consolidé, en tenant compte des charges d’amortissement des actifs identifiés à l’occasion des opérations de croissance externe.

Cegid a effectivement multiplié, au cours de l’année, les prises de participation et les acquisitions. Notamment en montant à 100 % du capital de Technomedia, un groupe canadien à l’origine d’une suite de solutions de gestion des talents. L’idée étant de dépasser l’approche de la gestion administrative du personnel (paye, déclarations sociales…) pour toucher au suivi des parcours professionnels.

Cegid multiplie les rachats

Cegid a également mis la main sur le Français Altaven et sa plate-forme de pilotage des fonctions fiscales, tout en renforçant sa présence aux États-Unis par le biais du rachat de JDS Solutions, un spécialiste du retail.

Sur la liste des acquisitions figure aussi Magelia et sa plate-forme e-commerce BtoC, rappellent nos confrères d’ITespresso. Cegid a par ailleurs pris du 12 % du capital de Novigotech (start-up lilloise qui exploite des portails collaboratifs pour la gestion RH), avec l’objectif d’une prise de contrôle progressive.

L’orientation du groupe vers les activités d’édition se confirme : la chiffre d’affaires y est lié à hauteur de 197,7 millions d’euros, quand celui associé à la partie « Distribution et divers », présentée comme non stratégique, baisse de 8,2 %, à 21,7 millions d’euros.

Jean-Michel Aulas parie sur le Cloud

À l’international, le CA progresse de 25 % sur un an, atteignant 24,5 millions d’euros. La hausse est moins importante (+ 13 %, à 22,1 millions d’euros) si on exclut l’intégration de JDS Solutions, effective au 1er juin 2015.

En l’état actuel, environ un tiers des utilisateurs de solutions Cegid fonctionnent en mode SaaS. Pour le président-fondateur Jean-Michel Aulas, 80 % des clients auront basculé vers le Cloud dans un horizon de 10 ans.

A lire aussi :

Cegid : une stratégie Cloud gagnante et ambitieuse au 1er semestre

Le SaaS et ses éditeurs ne connaîssent pas la crise

Logiciel : la transition vers le SaaS stimule la croissance

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur