L’OS Open Source ReactOS toujours plus proche de Windows

LogicielsOpen SourceOSPoste de travail
9 23 1 commentaire

ReactOS est de sortie en version 0.4.0. Un OS suffisamment complet pour faire fonctionner nombre d’applications et de pilotes Windows.

ReactOS fait ponctuellement parler de lui. Ce système d’exploitation Open Source se veut un clone libre de Windows, compatible avec les applications et pilotes de périphériques de l’engeance Windows NT. Un projet ambitieux, qui progresse lentement, mais sûrement, vers une offre enfin utilisable sur un PC.

La version 0.4.0 de ReactOS vient de sortir après près de 10 ans de développement. Elle fait un bond en avant en matière de systèmes de fichiers, avec l’arrivée du support des partitions formatées en ext2, ext3, ext4 et NTFS (en lecture seule pour le moment). Bien entendu, FAT et FAT32 sont toujours supportés.

La gestion des périphériques SATA, des cartes son, des périphériques USB et des connexions WiFi a été ajoutée depuis ReactOS 0.3.0. De plus, les pilotes issus de Windows seront mieux acceptés. ReactOS peut ainsi sortir des machines virtuelles pour s’inviter sur un plus large nombre de machines physiques.

ReactOS 0.4.0
ReactOS 0.4.0

Kernel NT + Wine

L’API Windows de l’OS s’appuie sur le projet Wine, dont la dernière mouture améliore le support des applications Windows. La reconnaissance des applications DOS 16 bits est aussi présente, et ce même si ReactOS tourne en mode 64 bits. Un plus par rapport au Windows de Microsoft.

Le shell et le gestionnaire de fichiers poursuivent leur route vers plus de stabilité et de fonctionnalités. Deux éléments clés du système, car ils forment l’interface utilisateur de ReactOS. Bref, ce que verront les utilisateurs, et ce qui les fera rester (ou fuir).

Avec son look à la Windows 2000, ReactOS peut sembler un peu vieillot, mais il a le mérite de se montrer léger et plutôt efficace. 500 Mo d’espace disque et 96 Mo de RAM sont ainsi suffisants pour l’utiliser.

Pour la version 0.5.0 de cette solution, les développeurs souhaitent activer l’écriture sur les partitions NTFS, supporter les pilotes WDM, les imprimantes et DirectX.

À lire aussi :
ReactOS 0.4 : enfin un clone Open Source de Windows crédible ?
Windows/Linux : un bon Wine pour fêter la nouvelle année
Un clone de Windows NT s’invite sur le cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur