Les Mac sont (beaucoup) moins chers à gérer que les PC, selon IBM

MacPCPoste de travail
MacBook 12
15 106 1 commentaire

Le créateur des PC dévoile que les Mac sont trois fois plus économiques à l’usage que les machines Windows. 90 000 Mac sont aujourd’hui déployés chez IBM.

IBM vient d’indiquer, lors de la Jamf Nation User Conference (du 18 au 20 octobre à Minneapolis), que l’utilisation de Mac au sein de l’entreprise avait un effet inattendu : une très nette réduction du coût total de possession (TCO) des machines par rapport à des PC fonctionnant sous Windows.

La firme pensait économiser 270 dollars par poste sur quatre ans. Non pas en prix d’achat (les Mac sont plus chers que des PC équivalents), mais en coûts de support et de maintenance. Finalement, le gain est bien plus important qu’escompté. Big Blue estime aujourd’hui que l’économie atteint 535 dollars par poste sur quatre ans, rapporte Computerworld. Les PC Windows seraient trois fois plus coûteux à maintenir que les Mac sous OS X, assure la firme.

Il est à noter que les Mac sont maintenant déployés en masse chez IBM. Sur les 380 000 employés que compte la société, 90 000 sont à ce jour équipés de Mac, contre seulement 30 000 en 2015. Ce chiffre devrait atteindre la barre des 100 000 d’ici la fin de l’année. Et les employés semblent plébisciter ces machines. Lorsque le choix leur est donné entre une configuration Windows et un poste de travail sous OS X, 73 % optent pour un Mac.

IBM, meilleur ami d’Apple

Le rapprochement entre IBM et Apple a commencé en 2014, autour des terminaux mobiles de la firme de Cupertino, les iPhone et iPad. Avec pour cible : les applications d’entreprise (voir à ce propos notre précédent article « Apple et IBM partent à l’assaut des entreprises avec iOS et Big Data »).

Mi-2015, IBM lançait une initiative visant à faire rentrer les Mac d’Apple dans les entreprises (voir « Mac at Work : IBM veut faire une place aux Mac d’Apple en entreprise »).

Un virage stratégique qui ne manque pas de piquant, puisque les PC x86 sous DOS, puis sous Windows, sont le fruit d’IBM. Big Blue semble toutefois avoir décidé de couper les ponts avec le monde Wintel, au profit des Mac sous OS X, côté desktop, et de ses serveurs Power.

Apple va refaire ses gammes

La firme à la pomme se doit maintenant de renouveler ses gammes de machines OS X. MacOS Sierra est disponible depuis la rentrée, mais il doit se contenter de solutions hardware antiques. Le Mac Pro date en effet de fin 2013 ; le Mac mini de fin 2014 et les autres gammes de 2015. Seul le MacBook 12 pouces de nouvelle génération est une machine de 2016.

De nouvelles offres devraient toutefois être présentées le 27 octobre prochain. Soit dans tout juste une semaine. Des ordinateurs portables devraient être annoncés à cette occasion. Avec des nouveautés comme une barre tactile OLED placée au-dessus du clavier, une connectique USB Type-C et des processeurs plus modernes.

Il ne faudra toutefois pas trop nourrir d’espoirs du côté des machines desktop, qui sont renouvelés moins fréquemment. Elles en auraient pourtant grand besoin.

À lire aussi :

macOS Sierra disponible en version stable… et gratuite
Des MacBook Pro fin octobre et des iPad Pro au printemps ?
Des GPU Nvidia dans les prochains Mac d’Apple ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur