Télégrammes : Malwares MacOS et Linux explosent, Tibco rachète Nanoscale.io, Ivanti rachète RES Software, Cessions pour fonds d’innovation

CloudDatacentersMacOSPCPolitique de sécuritéPoste de travailSécuritéServeurs

Il ne faut pas attendre la disparition des véhicules essence et diesel en 2040 pour lire les télégrammes du soir.

Les malwares Mac OS et Linux en forte croissance. Selon AV-Test, les attaques menées sur l’OS fixe d’Apple a triplé par rapport à l’année dernière (+313%). Parmi ses malwares, les chevaux de Troie représentent la menace la plus importante (près de 86%). Les backdoors suivent avec près de 10% des menaces sur MacOS en 2016  Les ransomwares ne représentent que 0,07%. Linux est aussi dans la tourmente assure le rapport d’AV-Test à travers l’Internet des objets. Le botnet Mirai et ses variantes ont eu raison de plusieurs réseaux de box Internet et des caméras de surveillance. Si on intègre Android, la progression des malwares sur les environnements Linux est encore plus frappante en 2016.

Tibco : mini-rachat pour microservices. L’éditeur Tibco se porte acquéreur de Nanoscale.io, une jeune start-up spécialisée dans les outils permettant de construire des micro-services et de les déployer, sur la base d’API, dans différents environnements dont le Cloud, mais aussi des terminaux mobiles ou des objets connectés. La société offre également un service sur abonnement permettant aux développeurs de gérer leurs microservices depuis le Cloud. De quoi créer une application totalement serverless. Les outils développés par la start-up doivent être conjugués à la solution de gestion d’API de Tibco, Mashery.

Ivanti rachète RES Software. Fruit de la fusion entre Heat Software et Landesk, Ivanti poursuit sa croissance organique en annonçant l’acquisition de RES Software, un spécialiste de la gestion automatisée de l’environnement de travail digital et de la gestion dynamique des droits d’accès. Le produit phare de RES Software automatise la gestion de l’espace utilisateur et la gouvernance des identités pour l’ensemble des environnements (physiques, virtuels et Cloud) via une plateforme centralisée. Le montant de l’opération n’a pas été donné par les protagonistes.

10 milliards de cessions d’actifs pour l’innovation en France. Le fonds de 10 milliards d’euros pour l’innovation qu’Emmanuel Macron avait évoqué au cours de sa campagne présidentielle va prendre forme. Mais pour y parvenir, l’Etat va se désengager de certaines participations qu’il détient dans de grandes entreprises. On pense évidemment à Orange dont l’Etat est le premier actionnaire avec 23% du capital environ. Sans entrer dans les détails, le ministre de l’Economie Bruno Lemaire a annoncé, mercredi, « d’importantes cessions d’actifs » pour financer un fonds tourné vers « l’innovation de rupture ». Les sommes « seront placés et rapporteront les moyens financiers nécessaires pour financer l’innovation », a ajouté le ministre. Il a également évoqué des mesures visant à attirer les investisseurs étrangers. A savoir une révision de la taxation des hauts salaires d’expatriés qui viendraient s’installer en France ainsi que des facilités pour la scolarisation de leurs enfants. Autant de mesures que devrait confirmer demain, vendredi, le Premier ministre Edouard Philippe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur