Les responsables IT sont-ils des hackers qui s’ignorent ?

DSIPolitique de sécuritéProjetsSécurité
8 142 Donnez votre avis

45 % des responsables informatiques disent contourner leur propre politique de sécurité, et 33 % admettent pirater leur entreprise ou une autre organisation.

Un sondage américain publié par Absolute Software, éditeur canadien de solutions de protection des données et de gestion sécurisée des actifs, témoigne de l’appétence des responsables IT pour le piratage. Aux États-Unis, 501 managers IT et professionnels de la sécurité ont été interrogés en ligne à l’automne 2015. Un tiers (33 %) reconnaît avoir piraté avec succès son entreprise ou une autre organisation.

Un tiers de managers IT pirates

46 % pensent que les employés (y compris eux-mêmes) représentent le plus grand risque pour la sécurité d’une organisation, devant les hackers tiers (38 %) et les concurrents (11 %). Et 33 % jugent que les protocoles de sécurité mis en place ne sont pas suivis par le personnel… dont ils font partie. Ainsi, 45 % des responsables informatiques admettent avoir contourné sciemment la politique de sécurité qu’ils sont censés faire respecter au sein de leur firme.

IT Confidential US 2 © Absolute Software

Entre confiance et complaisance

Des violations de données ont été constatées par 38 % des professionnels IT interrogés en 2015. Pourtant, 92 % des répondants de 18 à 44 ans (79 % des plus de 45 ans) estiment que leur organisation peut contenir l’incident. Enfin, la sécurité informatique étant considérée comme une des priorités d’entreprises de 50 personnes et plus (pour 97 % des managers IT), 87 % tablent sur une augmentation des budgets qui seront consacrés au domaine en 2016.

IT Confidential US 4 © Absolute Software

Lire aussi :

Trading : encore un délit d’initiés par piratage
Ingénierie sociale : les employés sont-ils le maillon faible de la cybersécurité ?

crédit photo de une © Andrey_Popov / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur