Le marché des microcontrôleurs boosté par les objets connectés

ComposantsPoste de travail
3 3 Donnez votre avis

Les ventes de microcontrôleurs dédiés aux objets connectés vont grimper de deux tiers sur cinq ans, prédit IHS. Une opportunité pour le Britannique ARM.

Selon IHS, les objets connectés vont constituer un levier de croissance très important pour le marché des microcontrôleurs. Les composants employés dans les voitures connectées, maisons connectées et autres produits de l’engeance IdO (Internet des Objets) vont ainsi voir leurs ventes exploser.

Ces dernières passeront de 1,7 milliard dollars en 2014, à 2,8 milliards de dollars en 2019, explique IHS, soit un taux de croissance annuelle moyen de 11 %. Les microcontrôleurs dédiés aux objets connectés ne formeront toutefois qu’une petite partie du total des ventes de ces composants. Le marché des microcontrôleurs était en effet estimé à environ 16 milliards de dollars en 2014 et devrait frôler les 20 milliards de dollars en 2019 (soit une croissance annuelle d’environ 4 %).

ARM devrait se tailler la part du lion

La plupart des concepteurs de microcontrôleurs disposent de leur propres architectures processeur. Toutefois, c’est ARM qui devrait profiter le plus de cette tendance. Les microcontrôleurs dédiés aux objets connectés demandent en effet un niveau de puissance nécessitant l’utilisation d’offres plus avancées que précédemment. Une chance pour les solutions 32 bits Cortex-M d’ARM.

3,4 milliards de puces ARM ont été vendues au cours du dernier trimestre. Un chiffre en croissance de 26 % sur un an. Le marché de l’électronique embarquée (microcontrôleurs et smartcards) est celui qui connait la plus forte montée chez ARM, avec une croissance de +60 % sur un an.

À lire aussi, notre dossier programmation Raspberry Pi :
Raspberry Pi et développement : Apprendre à programmer (épisode 1)
Raspberry Pi et développement : Java SE, first class citizen (épisode 2)
Raspberry Pi et développement : C/C++ à toutes les sauces (épisode 3)
Raspberry Pi et développement : du calcul au Big Data (épisode 4)
Raspberry Pi et développement : .NET, avec ou sans Windows (épisode 5)
Raspberry Pi et développement : un RAD nommé Xojo (épisode 6)

Crédit photo : © Chanpipat – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur