Commutateurs et routeurs : deux marchés poussés par l’essor du Cloud

CloudComposantsDatacentersGestion des réseauxPoste de travailRéseaux
IDC-marches-routeurs-commutateurs-T2-2017

Les marchés des routeurs et switches connaissent des croissances respectives de 6,7% et 7,8% au 2e trimestre, selon IDC. Huawei et Arista en profitent le plus.

Le marché mondial des routeurs et commutateurs Ethernet poursuit sa hausse.

Sur le deuxième trimestre 2017, le chiffre d’affaires en cumul généré par ses principaux fournisseurs s’élève à 3,92 milliards de dollars et 6,43 milliards pour le second. Soit des hausses annuelles respectives de 6,7% et 7,8%, rapporte IDC.

IDC switches routeurs 2T17Les ventes d’équipements réseau sont notamment tirées par les zones Afrique-Moyen-Orient et Asie-Pacifique (hors Japon) avec des croissances respectives proches de 17% dans les deux cas.

A noter que Israël (+85,2%) et le Vietnam (+38,8%) se sont particulièrement distingués.

L’Europe, de l’Ouest et Centrale-Est, se défend avec une hausse de 5,5%. Avec, pour locomotives, la Grèce (+142,6%) et la Hongrie (+48,1%).

Les Etats-Unis maintiennent une croissance de 5% (sur un total de 4,9% sur la zone Amérique du Nord).

L’Amérique du Sud est le seul continent à connaître un recul, de 3,3%, malgré la belle performance de l’Argentine (+49,1%).

De l’autre côté du pacifique, le Japon sauve l’honneur avec une croissance plate (+0,1%).

Déclin du 40 Gb

La montée en puissance du Cloud explique principalement cette bonne santé du secteur.

« L’explosion des applications associées à la transformation numérique et la prolifération continue de conception de plateformes de cloud computing permettent de dynamiser le marché au deuxième trimestre, commente Rohit Mehra, Vice-Président en charge des études « Infrastructures réseaux » chez IDC.

« Ces tendances transformationnelles poussent la livraison de ports à la hausse, mais la promesse de l’accélération des débits change continuellement la dynamique des investissements de la commutation Ethernet. »

Un phénomène qui, selon l’analyste, devrait assurer une « croissance solide tout au long de l’année 2017 ».

Les commutateurs (switches en anglais) de 10 Gbit/s (couche 2/3) sont toujours demandés avec une hausse en volume de 53,1% pour 13,8 millions de ports distribués. De quoi compenser la baisse des tarifs puisque le chiffre d’affaires reste à la hausse à 2,24 milliards (+4,2%).

Ce n’est pas le cas des ports 40 Gbit/s qui déclinent de 27,7% en volume (1,4 million) et de 9,1% en valeur (681,5 millions).

Les clients privilégient désormais les commutateurs Ethernet à 25 Gb même si les volumes restent encore modestes : 557 000 ports pour 71,4 millions de dollars.

Le 100 Gbit explose de 284% en valeur et 639% en volume. Le 1 Gb commence à montrer des signes de maturité même s’ils sont encore infimes : +0,9% pour les revenus et 13,6% pour les livraisons.

La vente de routeurs suit la transformation du secteur. Si la demande augmente de 11,2% sur le segment des grands fournisseurs de services, elle recule de 7,1% dans l’environnement des entreprises.

Une tendance qui devrait s’intensifier avec la virtualisation du réseau à travers les solutions de SD-WAN.

Huawei et Arista premiers bénéficiaires

Selon le classement par fabricant, Cisco reste le numéro un du secteur avec 54,7% de part de marché. Mais toujours en recul de 2,1 points par rapport au deuxième trimestre 2016.

Cependant, le leader américain augmente ses revenus de 3,8% sur l’activité switch. Mais accuse le coup sur la partie routeurs avec des revenus en baisse de 1,9% pour une part de marché de 41,2% contre 44,8% un an plus tôt.

La faute au chinois Huawei et sa hausse insolente de près de 40% sur l’offre commutateur pour 8,3% du marché (6,3% précédemment), et 41,7% sur l’offre routeur pour plus d’un quart des parts (contre moins de 19% en 2016).

Seul Arista Networks fait mieux avec une hausse de plus de 50% du chiffre d’affaires amené par les ventes de commutateurs pour atteindre 5,5% du marché (3,9% l’année dernière).

HPE (hors H3C) s’accroche aux branches : -0,4% des revenus et une part sur le marché des switches qui recule à 5,6% (contre 6%).

Quant à Juniper Networks, il brille sur l’offre Ethernet (+33,2% et 4,3% du marché) mais subit un revers (-0,4%) avec ses routeurs pour 14,6% du marché (15,7% précédemment).

« Les performances sur les marchés régionaux émergents tels que l’Asie-Pacifique (hors Japon) et Afrique et Moyen-Orient, ont aujourd’hui un impact considérable sur le marché plus large de la commutation et du routage Ethernet, déclare le responsable de recherche Petr Jirovsky.

« Cela ouvre des opportunités aux fournisseurs de solutions émergents pour gagner des parts de maché et pousser les  acteurs historiques à repenser leur compétitivité. »

La conquête se poursuit.


Lire également
Cisco recule sur le marché des switches et routeurs, Huawei en profite
La virtualisation des centraux téléphoniques est en route
GE va concevoir des serveurs et routeurs dédiés à l’IoT

crédit photo : hxdyl – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur