Marie-Claude Chazot devient directrice de Colt France

CloudOperateursRéseauxVoIP
2 27 1 commentaire

La direction de Colt France change de visage. Michel Calmejane cède sa place de Marie-Claude Chazot à la tête de l’opérateur. Elle va accompagner Colt France dans sa mutation aussi bien vis-à-vis des clients qu’en interne.

Exclusif- En septembre dernier, Colt annonçait que son CEO en poste depuis 9 ans, Rakesh Bashin, ne souhaitait pas renouveler son mandat. Il va être remplacé par Carl Grivner qui a rejoint Colt en mai 2015 au poste de vice-président de la branche Network Services.

Aujourd’hui, c’est au tour de Colt France de subir un changement au sein de sa direction. Michel Calmejane cède les rênes de l’opérateur à Marie-Claude Chazot, en qualité de directrice générale de Colt France. Elle était depuis 2012 directrice des ressources humaines. Diplômée de l’Université Joseph Fourrier à Grenoble et de l’ISG (Institut Supérieur de Gestion), elle a travaillé auparavant dans plusieurs filiales de grands groupes IT (Musiwave de Microsoft et Peregrine systems de HP). Un passé dans les ressources humaines qu’elle assume complètement dans un entretien qu’elle a donné à la rédaction de Silicon.fr. « Il y a toujours eu des profils atypiques chez Colt et je pense que mon expérience me permettra d’appréhender les questions de changement et d’avoir une vision un peu différente. »

Accompagner la mutation de Colt

Elle arrive dans un contexte de profonds changements au sein de l’opérateur. La dirigeante explique : « Mon travail va tourner autour de deux axes principaux vis-à-vis de l’externe et de l’interne. Colt est en train d’évoluer dans un secteur en pleine mutation. Vis-à-vis de nos clients, je vais les conforter sur nos activités de réseaux et les services associés. Pour la phase interne, je veux rassurer les salariés et leur apporter une vision. » Tout juste nommée, elle demande un peu de temps pour finaliser ses ambitions pour l’opérateur français.

On sait néanmoins depuis l’été dernier que Colt a décidé de fermer progressivement la division de services IT comprenant les services managés, l’infogérance applicative, le conseil… L’opérateur en quête de rentabilité rapide préfère miser sur un recentrage sur son cœur de métier : les activités réseaux, voix et prestations de service autour de ses 22 datacenters dans le monde (colocation, salles dédiées, reprise après sinistre, etc.). De même, le fonds Fidelity, majoritaire, a décidé de racheter l’ensemble des actions de Colt.

Pour Marie-Claude Chazot, s’il s’agit d’un retour aux fondamentaux, « il ne s’agit pas d’un retour en arrière, nous disposons d’un réseau reconnu en fibre optique et nous travaillons avec le nouveau CEO sur les évolutions à travers les technologies de SDN (Software Defined Network) ». Pour l’instant, les choix technologiques sur ce thème n’ont pas encore été arbitrés, mais la dirigeante estime que c’est un axe de travail majeur dans les prochains mois.

A lire aussi :

Colt veut interconnecter 560 datacenters dans le monde

Télégrammes : opérateurs taxés ; fuites sur les disques WD ; T-Systems, un Cloud en France ; Colt et la communication unifiée ; Feu vert pour ‘Nokialcatel’


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur