Mark Zuckerberg défie la politique isolationniste de Donald Trump

CollaborationGouvernanceLogicielsRégulations

Penser global en réponse à la tentation du repli sur soi. Voilà le contenu en substance du manifeste du patron de Facebook. Une critique à peine voilée de la politique Trump.

Le patron de Facebook Mark Zuckerberg publie son manifeste. Une longue lettre que vous pourrez retrouver sur le site du réseau social, sous l’intitulé « construire une communauté globale ».

« Aujourd’hui, je veux me concentrer sur la question la plus importante de toutes : sommes-nous en train de construire le monde que nous voulons ? L’Histoire décrit la façon dont nous avons appris à nous réunir en nombre toujours plus grand – des tribus, aux villes, aux nations. À chaque étape, nous avons construit des infrastructures sociales comme les communautés, les médias et les gouvernements pour nous permettre d’accomplir des choses que nous ne pouvions plus faire seuls », analyse le gourou de Facebook.

« Nous sommes sur le point de franchir la prochaine étape. Nos plus grandes opportunités sont désormais mondiales […]. Nos plus grands défis exigent également des réponses globales – comme la fin du terrorisme, la lutte contre le changement climatique et la prévention des pandémies. Le progrès exige maintenant que l’humanité ne se réunisse pas en villes ou nations, mais aussi en tant que communauté mondiale. »

Globalisme contre protectionnisme

Et le patron de Facebook de dérouler ses arguments et sa vision dans cette très longue lettre. Un prêche bien évidemment en faveur de la chapelle Facebook. Mais une attaque également frontale contre le retour du protectionnisme économique et politique.

Face à une crise de plus en plus marquée, et globale, la tentation du repli sur soi est forte. Ce qui a valu d’ailleurs aux États unis d’opter pour un président, Donald Trump, qui promet un retour marquée du protectionnisme. Chose bien évidemment peu compatible avec les plans de conquête du monde de Facebook.

À lire aussi :
Facebook a engrangé 10 milliards de dollars de bénéfices en 2016
Facebook va bloquer les fausses news et les hoax en Allemagne
LinkedIn toilette son site en s’inspirant de Facebook

Crédit photo : © GSMA

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur