Les mauvaises surprises de la mise à jour de Windows 10

DSIEditeurs de logicielsOSPoste de travailProjets
15 51 12 commentaires

L’update d’automne de Windows 10 a provoqué quelques bugs. Incapacité d’installation, suppression de programmes et restauration des paramètres par défaut notamment en matière de confidentialité.

La semaine dernière, Microsoft annonçait la livraison d’une mise à jour majeure de Windows 10. La version 2 de Threshold apporte des améliorations et corrige plusieurs bugs, comme nous l’avions indiqué. Cependant, cette mise à jour n’a pas fait que des heureux parmi les utilisateurs.

Incapacité et incompatibilités au programme

En effet, cette bascule a provoqué quelques bugs soulignés par les médias américains et les forums. Premier défaut, la taille de la mise à jour a provoqué des blocages lors de son installation. Comme l’indiquent nos confrères d’Infoworld, des utilisateurs ont eu la désagréable surprise de voir leur installation bloquée à 44%… puis plus rien. Sur un forum, un ingénieur de Microsoft a expliqué que « ce problème a été rencontré sur des terminaux qui ont un bus SD avec une carte SD dedans. Nous recommandons d’enlever la carte et d’utiliser à la place un port USB/mini USB ou d’essayer de faire de la place sur le disque dur ». Sachant que la mise à jour télécharge 3 Go de données, que l’installation dure une trentaine de minutes, mais surtout qu’elle nécessite un espace de stockage disponible d’au moins 20 Go (pour un système 64 bits).

Autre surprise, la suppression de certains programmes. Comme l’indiquent plusieurs posts sur Reddit, la mise à jour a éliminé les logiciels suivants : CPU-Z, speccy, 8gadgetpack, un client VPN de Cisco, des drivers SATA, SpyBot, RSAT (Remote Server Tools), un VPN de F5 et HWMonitor. Un autre message indique que des programmes (Steam, Origin, Adobe CS ou Android Studio) sur son disque dur ont été supprimés. Les utilisateurs impactés ont donc dû réinstaller ces programmes, drivers ou VPN supprimés. Une méthode peu appréciée par les personnes concernées, surtout que l’éditeur n’a pas publié de liste d’incompatibilités avec Threshold 2.

Un reset des paramètres de confidentialité

Autre surprise et non des moindres, la restauration des paramètres par défaut de certaines applications. Cela signifie la disparition de la personnalisation de l’OS, comme par exemple la modification des paramètres de confidentialité. A sa sortie, Windows 10 a été pointé du doigt pour sa tendance à glaner un peu trop d’informations sur l’utilisation de l’OS et à les transmettre aux serveurs de Microsoft. Des tutoriels et des logiciels ont fleuri sur le web pour réduire cette collecte d’information en désactivant certains paramètres. Avec Threshold 2, des utilisateurs ont constaté que les paramètres de confidentialité ont été remis à leur état par défaut, selon BetaNews. De même, certaines associations personnalisées de fichiers ont sauté. C’est le cas de la lecture de PDF qui se fait par défaut avec le navigateur Edge.

Enfin, dernière surprise assumée par Microsoft, la mise à jour de Windows 10 sera installée de manière progressive auprès du parc. L’éditeur a indiqué que les utilisateurs qui ont installé l’OS il y a moins de 31 jours ne bénéficieront pas tout de suite de Threshold 2 via Windows Update. Cela concerne les postes sous Windows 7 et 8.1 qui ont basculé sur Windows 10. Microsoft explique que ce laps de temps correspond à la durée pendant laquelle le mécanisme de retour à la version précédente est valable. Au bout des 31 jours, la mise à jour se fera automatiquement.

A lire aussi :

La prochaine mise à jour de Windows 10 satisfera-t-elle l’IT ?
Dossier comparatif : les navigateurs web de Windows 10 à l’épreuve
Windows 10 pour tous : Microsoft insiste très lourdement

Crédit Photo : T.Dallas-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur