Michel Paulin à la tête de SFR ?

MobilitéOperateursRégulationsRéseaux
1 41 Donnez votre avis

Michel Paulin pourrait être nommé directeur général de SFR. Une maison qu’il a notamment dirigée en tant que directeur général de Neuf Cegetel avant son rachat en 2008 par… SFR.

SFR (Numericable-SFR) a-t-il trouvé son nouveau capitaine ? L’opérateur se trouve en effet sans directeur général dédié depuis la réorganisation, début janvier, du comité exécutif qui a signé le départ d’Eric Denoyer. Si la direction temporaire est aujourd’hui assurée par son PDG Michel Combes, SFR assurait que le nouveau directeur serait nommé courant janvier. Le président de la filiale d’Altice aurait donc jeté son dévolu sur Michel Paulin, croient savoir Les Echos.

Dirigeant de Neuf Cegetel

michel paulinMichel Paulin est un familier du secteur des télécoms et particulièrement du mobile. Cet ancien polytechnicien (de la même promotion que Michel Combes) diplômé de l’Ecole nationale supérieure des télécommunications de Paris a démarré chez France Télécom (Orange aujourd’hui) puis chez Bull (en charge des activités de logiciel d’administration de réseau et de sécurité) avant de rejoindre Neuf Cegetel (fusion de Neuf Télécom et Cegetel) pour 9 ans où il a notamment exercé en tant que directeur général et administrateur. Avant son rachat par SFR (principal actionnaire) en 2008, la société s’était hissée à la deuxième place du marché des télécoms français et avait fait son entrée en Bourse dès 2006.

Suite à cette prise en main, Michel Paulin fait un tour comme responsable des opérations chez Louis Dreyfus Commodities (filiale du groupe Louis Dreyfus, l’autre actionnaire de Neuf Cegetel, spécialisée dans le commerce agricole) avant de remettre les pieds sur le continent des télécoms. Il rejoint Méditel en mai 2013, deuxième opérateur du pays derrière Maroc Telecom (et détenu à 49% par Orange).

Redorer l’image de SFR

Si Michel Paulin prend effectivement les rennes de SFR, il aura pour mission principale de redorer l’image de l’opérateur, écornée notamment depuis sa prise en main par Altice fin 2014, et faire revenir les clients. En 2015, au deuxième trimestre 2015 SFR avait perdu plus d’un million de clients mobiles en un an. Une hémorragie qui se poursuivait encore au troisième trimestre (avec 21,8 millions d’abonnés contre 23 millions en 2014). Si les chiffres du quatrième trimestre seront présentés prochainement, SFR assure que la courbe s’est aujourd’hui inversée, probablement sous l’impulsion des promotions de fin d’année. Si c’est le cas, Michel Paulin devra consolider cette tendance et l’accélérer, notamment face au nouveau géant Orange-Bouygues Telecom qui se profile à l’horizon.

Si l’information se confirme, l’arrivée de l’ancien dirigeant, aux côtés de Jacques Veyrat, de Neuf Cegetel pourrait signer une sorte de retour aux sources pour Michel Paulin. En espérant que la greffe prenne mieux, cette fois, qu’à l’époque de la prise de pouvoir par les dirigeants de SFR. Il supervisera une équipe exécutive nouvellement formée et qui s’est récemment enrichie avec l’arrivée de Jean-Pascal Van Overbeke à la tête du pôle grand public. Diplômé de l’Université de Louvain et de la Business School de Solvay a parcouru sa bosse chez un grand nombre d’opérateurs à l’international depuis plus de 20 ans : Cellway, Orange UK, Maxis Communications en Malaisie, Aircel à New Delhi, et Lebara depuis 2014. Une expérience internationale qui ne laissera probablement pas Michel Paulin insensible.


Lire également
Michel Combes nommé PDG de Numericable-SFR
La CFE-CGC inquiète sur le malaise social chez Numericable-SFR
Les anciens dirigeants de Neuf quittent le nouvel SFR


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur