Emploi : Nouvelle charette chez Microsoft Mobile

MobilitéProjetsRégulationsSmartphones
3 12 Donnez votre avis

Cette nouvelle vague de licenciements touche les salariés de l’activité mobile, un gouffre financier pour Microsoft.

Et ça continue… Microsoft vient d’annoncer une nouvelle vague de licenciements. Celle-ci s’inscrit encore dans la restructuration de son activité mobile. Elle touche 1 850 personnes. Lesquelles s’ajoutent aux 4 500 salariés « transférés » de Microsoft à FIH ou HMD, les deux partenaires désormais en charge de la licence d’exploitation de la marque Nokia que l’éditeur de Redmond a temporairement cédé la semaine dernière pour se concentrer sur les seuls smartphones Lumia, voire Surface Phone.

La Finlande essentiellement touchée

L’essentiel des employés touchés par la poursuite de la restructuration, soit 1 350 sur les 1 850 concernés, sont basés en Finlande. Il s’agit de ceux travaillant pour la filiale Microsoft Mobile Oy. Les employés de la filiale dédiée aux ventes, Microsoft Oy, à Espoo (siège de Nokia), sont épargnés par les licenciements. L’entreprise ne détaille pas dans quels services, filiales, où pays seront puisés les 500 autres emplois concernés par l’initiative.

Microsoft précise qu’il provisionnera 950 millions de dollars de frais de restructuration dont 200 millions propres aux indemnités de départ. Le détail de ces charges sera évoqué le 19 juillet prochain à l’occasion de la présentation des résultats du quatrième trimestre fiscal. Redmond espère boucler cette nouvelle phase de restructuration avant la fin de l’année et, au plus tard, en juillet 2017.

Se recentrer sur l’offre professionnelle

Cette nouvelle annonce signifie-t-elle que Microsoft sort définitivement de l’activité hardware mobile à peine deux ans après la finalisation de la division mobile de Nokia ? Probablement pas. Alors que les Windows Phone n’ont pas réussi à marquer leur empreinte sur le marché mobile (avec à peine 1% des parts des OS mobiles selon Gartner), Microsoft entend recentrer son offre sur le segment professionnel. « Nous concentrons nos efforts sur les téléphones là où nous pouvons nous différencier – vers les entreprises qui valorisent la sécurité, la gestion et notre capacité Continuum (permettant de transformer un smartphone en PC Windows 10, NDLR), et les consommateurs qui apprécient ces caractéristiques, a déclaré Satya Nadella, directeur général de Microsoft. Nous allons continuer à innover sur tous les appareils et sur nos services de cloud computing à travers toutes les plateformes mobiles. »

Officiellement, Microsoft n’a pas annoncé de nouveau smartphone en vue. Les rumeurs font néanmoins état d’un nouvel appareil mobile qui pourrait arriver sur le marché l’année prochaine. En parallèle, la firme multiplie les versions mobiles de ses solutions sur les plates-formes concurrentes Android et iOS. Une façon de continuer à conserver dans son giron les utilisateurs mobiles précédemment habitués aux offres Office, Skype et autre OneDrive. Dans tous les cas, l’objectif de Microsoft est d’arrêter de perdre de l’argent avec ses terminaux mobiles. Au troisième trimestre fiscal, l’activité mobile avait encore reculé de 46% sur un an.


Lire également
Microsoft force encore un peu plus la migration vers Windows 10
Microsoft Office : des macros infectieuses très furtives
Chez Microsoft, l’Internet pour tous passe par les entreprises innovantes

crédit photo © Andrey_Popov – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur