Microsoft espère contrer les Chromebooks avec Windows 10 Cloud

ChromebookOSPCPoste de travail

Les notebooks Windows 10 Cloud seront le fer de lance de Microsoft sur le marché de l’éducation. Des machines correctement équipées, mais limitées aux applications du Windows Store.

Windows Central a mis la main sur un document interne de Microsoft dévoilant les caractéristiques minimales des machines portables Windows 10 Cloud. Des notebooks d’entrée de gamme dédiés au marché de l’éducation. Et qui auront donc pour difficile tâche d’aller concurrencer les Chromebooks. Ils devraient être présentés officiellement le 2 mai, lors d’un évènement organisé à New York.

Bonne nouvelle, les spécifications minimales de ces machines sont correctes. Microsoft préconise ainsi l’utilisation d’un processeur à quatre cœurs de type Celeron ou plus. 4 Go de RAM devront être proposés. Concernant l’espace de stockage, il devra au minimum être de 32 Go pour un OS 32 bits et de 64 Go pour un OS 64 bits. C’est beaucoup mieux que les offres vues jusqu’alors sur les notebooks Windows 10 d’entrée de gamme. Lesquelles pouvaient descendre jusqu’à des puces à deux cœurs, 2 Go de RAM et 32 Go d’espace de stockage.

Des machines autonomes, mais peu fournies en logiciels

Microsoft annonce des performances proches de celles des Chromebooks, avec plus de 10 heures de durée de vie sur batterie, un temps de boot de 20 secondes, de première connexion de 15 secondes (5 secondes pour les suivantes) et de moins de 2 secondes pour la sortie de veille.

Seul écueil, l’OS Windows 10 Cloud, qui ne pourra utiliser que les applications issues du Windows Store. C’est un peu léger pour aller concurrencer les Chromebooks, qui peuvent maintenant accéder à la logithèque Android.

Maigre consolation, il serait possible de se payer une mise à jour vers une édition plus classique de Windows 10. Si le prix des notebooks Windows 10 Cloud est intéressant, la mise à niveau de l’OS permettra d’envisager de les transformer à bon compte en PC standards.

À lire aussi :
Microsoft livre son SaaS pour l’Internet des Objets, IoT Central
Apple, Google et Microsoft maîtres des places financières
Microsoft met la main sur Deis, spécialiste de Kubernetes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur