Stockage : nouveaux outils pour Microsoft OneDrive Entreprise

CloudCollaborationData & StockageLogicielsMobilitéSmartphonesStockageTablettes
3 7 Donnez votre avis

Nouveaux client de synchronisation et navigateur, contrôles IT renforcé, API… Microsoft améliore son offre de stockage Cloud professionnelle.

A l’heure où Box profite de sa conférence BoxWorks pour annoncer ses innovations, Microsoft entend rebondir avec des évolutions sur son offre de stockage Cloud OneDrive en direction des entreprises. L’éditeur de Redmond s’est notamment appuyé sur le retour d’expérience des utilisateurs du service (dont l’adoption aurait augmenté de 179% en un an) pour améliorer son service OneDrive Entreprise (OneDrive for Business). « Aujourd’hui marque une grande avancée avec l’ensemble le plus important de mises à jour que nous ayons jamais publié », se réjouit Seth Patton, le responsable du service des produits OneDrive et Sharepoint, par voie de blog.

Un nouveau client de synchronisation

Les nouveautés se concentrent autour d’un nouveau navigateur de fichiers, les contrôles IT, des options étendues pour les développeurs et sur la synchronisation. Pour l’heure en beta et accessible sur invitation, le « next generation sync client » (NGSC) s’affranchit de la limite des 20 000 fichiers par compte et supporte désormais jusqu’à 10 Go de stockage par fichier. Une limite qui sautera avec la version finale du client de synchronisation, disponible pour PC comme pour Mac, promet l’éditeur. Par ailleurs, la gestion des fichiers et dossiers synchronisés s’en trouve simplifiée, l’utilisateur pouvant désormais spécifier quel fichier stocké dans le Cloud de Microsoft se retrouvera, ou non, sur ses différents appareils. Autrement dit, disposer de différentes configurations selon les terminaux utilisés. Des améliorations ont également été ajoutées aux clients Android (avec la possibilité de sélectionner les fichiers « off-line ») et iOS (avec un accès direct aux différentes options proposées par fichier et la possibilité d’éditer un document PDF).

Le navigateur de fichiers s’enrichit pour sa part d’une présentation par liste ou par images (Tile view) avec la possibilité d’afficher un volet latéral de prévisualisation du contenu et de son historique. Il est également désormais possible de générer un lien qui permet d’attribuer des droits (propriétés de lecture, écriture, partage, durée limitée…) au fichier à partager.

Gestion des droits améliorée

Microsoft a également pensé aux administrateurs. Les nouveaux outils de contrôle leur donne désormais la possibilité de limiter finement les domaines externes (à l’entreprise) avec lesquels les salariés pourront partager des fichiers par inclusion ou rejet de domaines. Une mise à jour leur permettra prochainement d’auditer les invitations de partage. Enfin, OneDrive for Business est désormais sopporté par l’API OndeDrive pour permettre aux développeurs d’intégrer le service dans leurs applications.

Avec ces innovations, Microsoft entend attirer toujours plus les entreprises à son offre professionnelle OneDrive à l’heure ou, entre Box, Dropbox, Google Drive, et d’autres, la concurrence s’intensifie pour séduire les organisations.


Lire également
Stockage Cloud : Box se rapproche des professionnels
Azure Data Lake, du stockage Hadoop sur le Cloud de Microsoft
OpenIO, du stockage objet made in France

crédit photo © rangizzz – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur