Télégrammes : Microsoft rejoint la Fondation Linux, Samsung en pince pour le RCS, Linkedin concessions de Redmond, Des GPU pour le Cloud Google

CloudCollaborationGestion des réseauxIAASLogicielsMobilitéOpen SourceRégulationsRéseaux
0 1 Donnez votre avis

Les télégrammes du soir essayent de s’immiscer dans le déferlement médiatique de la candidature d’Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017.

Microsoft rejoint la Fondation Linux. La firme de Redmond poursuit son opération séduction vis-à-vis de la communauté Open Source. Jim Zemlin, le patron de la Fondation Linux, a annoncé à l’occasion de la conférence Connect que Microsoft a rejoint l’association. Mais ce n’est pas tout, le statut de Microsoft au sein de la Fondation a aussi son importance, puisqu’il en devient partenaire Platinium. Outre le fait de payer une cotisation de 500 000 dollars, ce statut lui donne « le devoir de se livrer à la production ou au soutien de la fabrication, l’utilisation, la vente ou la standardisation de Linux ou d’autres systèmes Open Source ». La firme américaine rejoint ainsi Cisco, Fujitsu, HPE, Huawei, IBM, Intel, Qualcomm, Nec, Oracle et Samsung. Dans le même temps, Google a annoncé son adhésion à la Fondation .Net.

Samsung rachète NewNet Communication Technologies Inc. Après l’acquisition de Harman pour 8 milliards de dollars dans le domaine de la voiture connectée, le géant coréen s’offre un spécialiste du RCS (Rich Communication Services), NewNet Communication Technologies. Le RCS est souvent considéré comme un futur standard de la téléphonie mobile, notamment pour les messages capables de gérer les émoticones, le chat, le partage de fichiers et de liens. L’idée est d’avoir les mêmes fonctionnalités que sur WhatsApp ou Facebook Messenger, mais en passant par le réseau de téléphonie mobile. Un espoir donc pour les zones peu connectées en haut débit mobile, mais disposant de réseaux de téléphonie mobile.

Rachat de LinkedIn : Microsoft fait des concessions à Bruxelles. Selon la Commission européenne, Microsoft a offert des concessions à l’antitrust bruxellois dans le dossier du rachat de LinkedIn, qui doit encore être approuvé par les autorités du continent. La nature desdites concessions n’a toutefois pas été précisée. La semaine dernière, au cours d’une réunion avec des dirigeants de l’éditeur américain, le régulateur leur avait fait part de ses inquiétudes concernant ce rachat pour lequel Redmond a déboursé 26 milliards de dollars. La Commission se prononcera sur cette opération le 6 décembre. Rappelons que ce rapprochement est critiqué par Salesforce qui y voit une menace pour l’innovation et la concurrence. Un Salesforce qui s’était lui-même porté acquéreur du réseau social professionnel.

Google greffe enfin des GPU à son Cloud. Dans un billet de blog, Google annonce qu’il proposera des GPU (processeurs graphiques) sur son Cloud dès le début de l’année prochaine. Un terrain où Mountain View apparaît un peu à la remorque de ses concurrents, AWS, Azure (Microsoft) et Bluemix (IBM) proposant déjà tous des solutions de cette nature. L’offre de Google se basera sur trois types de GPU (AMD FirePro S9300, Nvidia Tesla P100 et K80) et sera facturée à la minute consommée, et non à l’heure. Les puces graphiques sont notamment employées pour accélérer les simulations industrielles ou scientifiques, le Machine Learning, les analyses financières ou médicales ou encore des tâches de transcodage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur