Résultats Microsoft : Cloud de plus en plus first mais mobile out

BureautiqueCloudEditeurs de logicielsLogicielsOSPoste de travailProjetsServeurs
5 43 Donnez votre avis

La baisse du chiffre d’affaires de Microsoft n’inquiète pas les investisseurs, car la firme rassure sur le Cloud, les services et les applications professionnelles.

Microsoft publie les résultats de son quatrième trimestre 2015. Et ils sont en baisse. Le chiffre d’affaires cède 10,1 % sur un an, à 23,8 milliards de dollars. Baisse aussi sur les bénéfices nets, à 5 milliards de dollars, soit -14,8 %.

Malgré ces résultats en demi-teinte, Microsoft arrive à convaincre les places financières. L’action gagnait hier 1,6 % (52,06 dollars). Suite à l’annonce de ces résultats trimestriels, elle a grimpé de 4,2 % (54,25 dollars) dans les échanges hors séance.

Il est vrai que la firme affiche un bénéfice par action en données corrigées (ne prenant pas en compte certaines opérations exceptionnelles) en hausse de 11 %, à 78 cents. C’est mieux que les attentes des analystes, qui tablaient sur 71 cents de gain par action en données corrigées. Microsoft rassure donc sur son résultat net, même s’il inquiète sur le chiffre d’affaires. 23,8 milliards de dollars, c’est beaucoup moins que les 25,26 milliards de dollars attendus par le marché.

Windows Phone en panne

La branche Personal Computing voit son chiffre d’affaires reculer de 5 % sur un an (-2 % à taux de change constant), à 12,7 milliards de dollars.

Les revenus tirés de Windows déclinent de 5 % (à taux de change constant). Une baisse moins marquée que celle du marché du PC. Une bonne nouvelle, sachant que la mise à jour gratuite vers Windows 10 était appelée à grever plus fortement les résultats de la firme dans ce secteur.

Windows Phone cède encore et toujours du terrain, avec une baisse de 49 % sur un an de son chiffre d’affaires (à taux de change constant). Si les téléphones Windows se cherchent un second souffle, les offres Surface progressent, de 29 % (à taux de change constant), suite à l’arrivée des Surface Pro 4 et Surface Book.

Xbox Live et la publicité progressent tous deux, de respectivement 30 % et 21 % (à taux de change constant). Le résultat direct de l’arrivée de Windows 10, qui met l’offre Xbox et le moteur de recherche Bing au cœur du desktop Windows. Windows 10 permet ainsi un transfert – partiel – du CA de Microsoft des licences vers le service.

Bonne dynamique… sur Dynamics

La business unit Productivity and Business Processes perd 2 %, à 6,7 milliards de dollars. À taux de change constant, elle aurait toutefois progressé de 5 %.

La suite Office se porte bien, avec une croissance de 5 %, à taux de change constant. Un résultat boosté par l’offre Cloud Office 365, qui progresse de presque 70 % par rapport à Q4 2014. Office 365 compte aujourd’hui 20,6 millions d’abonnés. Là encore, nous assistons à un transfert de chiffre d’affaires entre les licences et les services.

Le Petit Poucet Dynamics monte de 11 % (à taux de change constant), avec un nombre d’utilisateurs doublé sur l’offre Dynamics CRM Online par rapport à la même période de l’année 2014.

Le Cloud : étoile montante

La branche Intelligent Cloud grimpe de 5 % (+11 % à taux de change constant) pour atteindre les 6,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

À taux de change constant, les offres liées aux serveurs et infrastructures Cloud grimpent de 10 %, alors que le Cloud Azure voit son chiffre d’affaires bondir de 140 %. Azure représente plus que jamais un des moteurs clés de la croissance future de la firme de Redmond.

À lire aussi :
Microsoft libère ses technologies de Deep Learning
Microsoft casse le support de Windows 7 sur les PC neufs
Microsoft renforce les fonctions de Skype Mobile et Skype for Business


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur