Microsoft : Internet Explorer absent des mises à jour cumulatives

DSINavigateursOSPolitique de sécuritéPoste de travailProjetsSécurité
3 17 Donnez votre avis

Si Microsoft prévoit de passer ses principaux OS sous le régime de mise à jour inauguré avec Windows 10, son navigateur ne sera – dans un premier temps – pas couvert par ces updates cumulatifs.

Comprenne qui pourra. Alors que Microsoft vient tout juste d’annoncer que ses OS Windows 7 et 8.1 passaient dès octobre sous le régime des mises à jour cumulatives, un de ses ingénieurs précise qu’Internet Explorer (IE) ne sera pas concerné par ce régime dans un premier temps. « Nous travaillons à inclure IE dans la mise à jour mensuelle et dans l’update de sécurité, mais nous n’avons pas de calendrier définitif pour l’instant », explique en réponse à un commentaire Nathan Mercer, responsable du marketing produit de Windows. Autrement dit, pour le navigateur de Microsoft, il faudra effectuer, au moins dans un premier temps, les mises à jour séparément. Comme avec Google Chrome ou Mozilla Firefox…

Par ailleurs, même quand les mises à jour du navigateur seront intégrées à la livraison mensuelle, celles-ci se limiteront aux améliorations dédiées à une version d’IE. Le processus n’aboutira pas à une montée de version automatique, assure Nathan Mercer en réponse à un autre commentaire. Une bonne nouvelle cette fois pour les entreprises, dont certaines restent tributaires d’applications développées pour Internet Explorer, mais incompatibles avec la version 11 du navigateur. Mais ce détail montre aussi la difficulté à étendre à des OS préexistant un mode d’intervention conçu pour Windows 10.

La fin des patchs individuels

Rappelons qu’à partir du mois prochain, les updates de l’éditeur (qu’il s’agisse de correctifs de sécurité, de corrections de bugs ou d’améliorations de la stabilité) ne seront plus disponibles sous forme individuelle pour Windows 7 SP1, Windows 8.1, Windows Server 2008 R2, Windows Server 2012 et Windows Server 2012 R2. Pour assurer la protection de leur parc et bénéficier des corrections de bugs de l’éditeur, les administrateurs pourront se tourner vers la mise à jour cumulative mensuelle proposée par l’éditeur (Monthly Rollup). Celle-ci embarquera à la fois les correctifs de sécurité et les updates relatifs à la fiabilité des OS Windows. Autre solution : se contenter des corrections de failles, là aussi réunies au sein d’un package livré chaque mois. Ce dernier ne sera toutefois pas cumulatif : il ne réunira que les correctifs du mois. Et les patchs individuels ne seront plus disponibles.

Vista et Server 2008 : trop complexe

Signalons que Windows Vista et Windows Server 2008, tous deux placés en mode support étendu par Microsoft, devraient échapper au régime des mises à jour cumulatives. Nathan Mercer explique que Redmond n’a aucun plan de ce type inscrit parmi ses priorités. Pourtant, le projet a été – et reste – à l’étude, « mais, techniquement, il existe des complications qui rendraient tout changement sur ces plateformes plus complexe » que ce que l’éditeur a rencontré avec Windows 7, 8.1 et les moutures plus récentes de Windows Server.

Si le régime des mises à jour cumulatives permet à Microsoft de maintenir un parc homogène – ce qui facilite l’évolution de ses plateformes -, il risque de soulever un certain nombre de difficultés, comme l’ont montré les mises à niveau de Windows 10, qui a inauguré le ‘Monthly Rollup’. Les entreprises qui rencontreront une incompatibilité lors d’une mise à jour n’auront d’autre choix que de désinstaller l’update dans sa globalité.

A lire aussi :

Mises à jour : Windows 7, 8.1 et Windows Server s’alignent sur Windows 10

Mises à jour de Windows 10 : Microsoft compte sur la bande passante de ses clients

Les pièges de Windows 10 Anniversary Update


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur