Microsoft met au régime sec Windows 10 en espace disque

Data & StockageOSPoste de travailStockage
4 3 Donnez votre avis

Avec le développement des SSD, la question de la place prise par l’OS devient importante. Microsoft a pris en compte cette problématique avec la compression et l’amélioration de la restauration.

Petit à petit, Microsoft précise les avancées de Windows 10. Parmi elles, on notera l’objectif de l’éditeur de réduire la place prise par le futur OS en espace disque. Et le moins que l’on puisse dire et que l’heure est à la diète. Conscient du développement des SSD dans les PC, la question de l’espace disque devient cruciale.

Dans un blog, Microsoft a donc indiqué les méthodes pour gagner de la place sur le disque. Elles sont au nombre de deux. La première réside dans la compression des fichiers, une technique pas franchement nouvelle mais que l’éditeur a ressuscité face au SSD qui dispose d’une capacité de stockage limitée (en général 128 à 256 Go). Il a ajouté un algorithme au système de fichier NTFS qui adresse spécifiquement les exécutables.

Grappiller quelques Go

Cette méthode est une variante de plusieurs solutions développées par la firme de Redmond comme l’algorithme « Xpress » utilisé pour les fichiers en sommeil, Windows Update et Windows Imaging Format (WIM) taillé pour Windows Installer. Il faut ajouter un quatrième algorithme, LZX qui s’occupe des archives CAB et qui est aussi une option pour WIM. Chacun apporte un moyen de réduire la taille des fichiers et l’espace disque. Avec la compression, Mircrosoft annonce avoir gagné 1,5 Go pour les systèmes 32 bits et 2,6 Go pour les versions 64 bits.

L’autre axe de travail est centré sur l’image de restauration. Cette dernière prend énormément de place sur le disque. On sait que les OEM intègrent une partition cachée pour cette restauration. Nos confrères d’Ars Technica estiment qu’en général cette image ampute le disque d’environ 4 Go et même plus si on compte les différents logiciels inclus par les OEM. Windows 10 supprime cette image de restauration et adopte une autre méthode. L’OS va récupérer les fichiers systèmes depuis le système d’exploitation et non depuis une partition distincte. Avec ce procédé et en y ajoutant la compression, Microsoft estimé libérer 6,6 Go pour un environnement 64 bits et 4,5 pour un système 32 bits.

compression windows 10

A lire aussi :

Windows 10 : avec de la biométrie dedans !

Les applications Office « for Windows 10 » sont accessibles en test


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur