Microsoft met la touche finale à Windows 10

MobilitéOSOS mobilesPCPoste de travail
Windows 10
3 3 Donnez votre avis

La RTM de Windows 10 est en approche. C’est elle qui sera livrée aux OEM et revendeurs. Restent les phases de test de compatibilité et d’intégration aux différentes gammes de PC.

La semaine passée, Microsoft a multiplié les builds de Windows 10. 10158 le lundi (voir l’article « Vitesse, stabilité et Edge au menu de la build 10158 de Windows 10 »), 10159 le mardi (« 300 bugs corrigés dans Windows 10 ! ») et 10162 le jeudi (« Windows 10 : une 3e build et un calendrier plus précis »).

La sortie de Windows 10 est toujours prévue pour le 29 juillet. Microsoft se doit toutefois de rapidement terminer les travaux de développement en cours, car il lui faut fournir une mouture de l’OS à ses partenaires OEM, qui l’installeront sur leurs PC, ainsi qu’aux revendeurs, qui pourront ainsi assurer la mise à jour de l’OS sur les machines Windows 8.1 vendues récemment.

Une version RTM (release to manufacturing) de Windows 10 pourrait apparaître prochainement, indiquent certaines sources. Elle s’appuierait sur la build 10176 de Windows 10, qui – en toute logique – se bornera probablement à corriger quelques bogues et à affiner le design de l’OS (le temps n’étant plus aux gros chantiers). La build 10176 pourrait être finalisée ce jeudi 9 juillet. Les OEM pourraient donc disposer de Windows 10 dès la fin de la semaine, leur laissant ainsi le temps de tester et valider cet OS sur leurs PC.

Le début de l’aventure

Cette RTM n’aura toutefois pas l’importance de celles livrées pour Windows 7 et Windows 8. Microsoft applique en effet des principes d’évolution continue à son nouvel OS. Au fil des mises à jour, des bugs seront corrigés, des failles de sécurité comblées et de nouvelles fonctionnalités feront leur entrée.

« Pour la première fois, nous allons livrer Windows comme un service, avec l’engagement de vous proposer des innovations et des mises à jour de sécurité. Dans ce contexte, Windows 10 sera continuellement amélioré, » indiquait la semaine passée Terry Myerson, responsable de la division Windows and Devices chez Microsoft.

Reste à déterminer quand sera livrée la mise à niveau vers Windows 10 aux utilisateurs de PC Windows 7 et Windows 8.1. Terry Myerson a indiqué que cela dépendrait en grande partie des tests de compatibilité réalisés par Microsoft et les constructeurs de PC. « Nous n’avons pas encore terminé et nous n’aurons jamais terminé », précisait-il alors, expliquant que le travail de vérification de la compatibilité du matériel et des applications existantes ferait partie du quotidien du développement de Windows 10.

De futures RTM ?

Pour les utilisateurs, la situation est claire : ils disposeront de toutes les mises à jour de Windows, y compris fonctionnelles, pendant toute la durée de vie de leurs machines. L’achat d’une nouvelle licence ne sera ainsi imposé que lors de celui d’un nouveau PC.

Mais qu’obtiendront les utilisateurs lors de l’achat d’un PC en 2016 ou 2017 ? Une version de Windows 10 datant du 29 juillet 2015, sur laquelle il faudra installer un ou deux ans de mises à jour ou une build plus récente de l’OS intégrant tout ou partie de ces updates ?

Il est probable que Microsoft opte pour de nouvelles RTM périodiques, sur lesquelles se baseront les constructeurs. Doit-on s’attendre à la sortie de Windows 10.1 en 2016 ?

À lire aussi, notre dossier Windows 10 :
Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur