Microsoft tue le projet Astoria portant les apps Android sur Windows

AppsDéveloppeursLogicielsMobilitéOpen SourceOS mobilesProjets
7 17 Donnez votre avis

Microsoft arrête le développement d’Astoria, le projet permettant de porter les applications Android sur Windows. Et invite les développeurs à faire l’inverse.

Ce n’est probablement pas un hasard. Le lendemain de l’annonce du rachat de Xamarin, les équipes de développement de Microsoft ont officialisé l’abandon du projet Astoria (ou Windows Bridge for Android). Celui-ci visait développer un ensemble d’outils pour porter les applications Android sur Windows 10 (sur Universal Windows Platforms, UWP, plus précisément). La « pause » du développement d’Astoria annoncée en novembre dernier (lire le télégramme à ce sujet) se transforme donc bel et bien en un enterrement du projet.

Est-ce à dire que Microsoft choisit de se couper des développeurs Android ? Sûrement pas. Et le rachat de Xamarin en témoigne. « Avec Xamarin, [les développeurs] peuvent maintenant utiliser un grand pourcentage de leur code C# pour offrir une expérience de l’application mobile entièrement native pour iOS et Android », souligne Kevin Gallo le responsable de l’unité Windows Developer Platform dans son billet. Autrement dit, ramener les moutons égarés vers Android (et iOS) à Windows et leur permettre de porter leurs applications Windows vers les plates-formes concurrentes plutôt que l’inverse. Les développeurs Android apprécieront.

Concentrer les efforts sur iOS

Est-ce à dire que Microsoft pourrait, en toute logique, également abandonner son Windows Bridge for iOS dans un avenir plus ou moins proche ? Pour l’heure, il n’en est rien. Le projet Islandwood, qui permet aux développeurs d’alimenter le Windows Store avec leur apps iOS en Objective-C a été porté en modèle Open Source sur GitHub en août dernier, rappelle Kevin Gallo. « Et nous avons réalisé des mises à jour fréquemment depuis », ajoute-t-il. Jusqu’à la semaine dernière avec l’ajout du premier compilateur, en version preview, pour ARM32. Jusqu’ici, tout va bien, donc.

Et comme pour enfoncer le clou, le responsable confirme que « nous […] avons décidé de concentrer nos efforts sur le Windows Bridge for iOS et d’en faire l’unique option pour amener du code mobile à tous les appareils Windows 10, y compris Xbox et PC. Pour les développeurs qui ont investi dans [Astoria], nous vous encourageons fortement à jeter un oeil aux formidables solutions iOS Brigde et Xamarin ». On ne saurait être plus clair ?


Lire également
Windows 10 lorgne sur les PC ARM et sur les apps iOS
Microsoft gagne du terrain sous Android
Windows 10 : Microsoft se prépare à passer en force

crédit photo © Bill Florence – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur