Microsoft fait un pas de plus vers le métier d’opérateur

CloudCollaborationLogicielsMobilitéOperateursRéseaux
1 156 Donnez votre avis

Avec PSTN Calling, Microsoft ajoute les communications vers les fixes et mobiles du réseau maillé depuis la version Cloud de Skype for Business.

Microsoft a profité de son événement français Expériences’16 (qui remplace les Techdays) pour annoncer, mardi 4 octobre, l’enrichissement de son offre de communications unifiées Skype Entreprise (Skype for Business). La version Cloud de la plate-forme de communication s’étoffe désormais de PSTN Calling. Une fonction déjà proposée pour la solution sur site (on premise) de Redmond. PSTN Calling permettra aux utilisateurs d’appeler des numéros fixes et mobiles depuis la solution de messagerie instantanée et de vidéocommunication. Et d’être en retour appelés par ce biais. Des numéros de téléphones régionaux sont désormais attribuables aux collaborateurs par l’administrateur de l’entreprise via le portail de gestion d’Office 365.

La nouvelle fonctionnalité « permet de remplacer l’infrastructure téléphonique classique par Skype Entreprise, résume Mathieu Silbermann, chef produit Skype for Business de Microsoft France. Et l’utilisateur pourra être joint de n’importe quel endroit sur son numéro fixe via son PC ou son smartphone (équipé de l’application, NDLR) à partir du moment où il dispose d’une connexion Internet ». Une solution déjà proposée par nombre d’opérateurs alternatifs qui voient donc arriver un nouveau concurrent de poids.

Microsoft opérateur télécom

Microsoft a en effet récemment déposé un dossier auprès de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) pour mettre PSTN Calling en conformité avec la réglementation et, donc, se soumettre aux obligations réglementaires propres aux opérateurs, comme la gestion des numéros d’urgence. Si le dossier est accepté (et il n’y a aucune raison qu’il ne le soit pas), l’éditeur pourrait ainsi bénéficier du statut d’opérateur pour assurer une compatibilité entre ses équipements et les lignes RTC analogiques et Numéris (RNIS) de l’opérateur historique. Même si Redmond ne dispose pas d’infrastructure télécom en propre. « Nous ne possédons pas de réseau commuté », confirme Mathieu Silbermann. L’interconnexion entre les serveurs de Microsoft et le réseau maillé d’Orange étant effectuée par des partenaires opérateurs locaux que l’éditeur se refuse de dénombrer et de nommer. « A l’international, nous avons la capacité de terminer les appels des clients », rassure Mathieu Silbermann. Une stratégie que Microsoft appliquera pays par pays de manière similaire.

Pour l’heure, PSTN Calling a été lancé aux Etats-Unis en décembre 2015 et au Royaume-Uni en juillet dernier. L’éditeur l’installe aujourd’hui en France et en Espagne. Le service entre aujourd’hui en phase pilote avec quelques clients partenaires. Sa commercialisation sera effective à partir du 1er décembre autour de deux forfaits : une offre à 12 dollars (la parité euro devrait être respectée) pour 20 heures (1200 minutes) de communications vers les fixes et mobiles en France ; un forfait à 24 dollars pour 10 heures (600 minutes) supplémentaires vers l’international. Les clients pourront activer ces offres à partir d’Office 365 E5, ou depuis E1 et E3 à condition cette fois de souscrire à l’offre Cloud PBX.

Tout basculer dans le Cloud

Selon notre interlocuteur, PME comme grandes entreprises sont ciblées. Les premières pour ne pas avoir à gérer en interne les services de télécommunication et bénéficier d’une plate-forme centralisée pour l’ensemble de leurs communications (messagerie, vidéo, partage de document, appels…). Quant aux secondes, jusqu’alors plus enclines à internaliser la gestion des communications, elles tendraient également une oreille attentive aux solutions télécoms dans le Cloud. « Nos clients grands comptes expriment leur souhait de basculer 100 % de leurs communications dans le Cloud d’ici à 2 à 3 ans », assure le chef de produit. Les sites de ces organisations qui n’avaient pas déployé Skype on premise devraient donc être les premiers servis par les services Cloud de Redmond. « La fin de vie des PABX (les standards téléphoniques analogiques, NDLR) participera à ce basculement dans le Cloud. »

La proposition d’offre d’appels téléphoniques vers le réseau maillé depuis Skype Entreprise apparaît comme un paradoxe. PSTN Calling arrive alors que Orange initiera le programme d’extinction du RTC à partir de 2018 au profit du tout IP. Une mise à mort qui, il est vrai, s’étendra probablement sur une bonne partie de la prochaine décennie. « Nous souhaitons accompagner nos clients sur cette période, argumente Mathieu Silbermann. Et le service offre la capacité de joindre les mobiles, appelés eux à perdurer. » En complétant son offre de communication avec un service d’appel téléphonique classique, Microsoft confirme son ambition de s’inscrire comme un acteur durable (incontournable ?) sur le secteur des télécoms en France comme à l’international.


Lire également

Skype, un opérateur télécom comme un autre ? La France enquête
Skype Teams : le joker de Microsoft contre Slack
Microsoft renforce les fonctions de Skype Mobile et Skype for Business

crédit photo © KieferPix – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur