Microsoft va équiper les PC de l’Etat chinois avec Windows 10

Editeurs de logicielsOSPCPoste de travailProjets
5 15 Donnez votre avis

Microsoft a annoncé la création d’une société commune en Chine pour intégrer Windows 10 aux PC gouvernementaux chinois.

Malgré un taux de piratage très élevé de ses produits, Microsoft renforce sa présence en Chine. La firme de Redmond a annoncé la création d’une entreprise commune avec China Electronics Technology Group. Cette structure a pour vocation d’équiper les PC du gouvernement chinois à travers le monde, ainsi que les agences gouvernementales et les entreprises publiques liées à l’énergie, les télécommunications et les transports.

La joint-venture est baptisée C&M Information Technologies. Microsoft indique que cette entité sera la seule à délivrer des licences pour l’administration et les entités publiques. La société américaine précise qu’elle va collaborer avec les autorités chinoises pour personnaliser son dernier système d’exploitation. Une fois cette étape approuvée, Windows 10 pourra être installé sur les ordinateurs de l’Etat. Le travail sur cette version ad hoc de Windows 10 a débuté en septembre dernier, mais Microsoft est depuis toujours en attente de la validation des autorités.

Au sein du contrat, C&M Information Technologies fournira aussi l’ensemble des services sur Windows 10 : activation du produit, support des correctifs et le déploiement. L’entreprise commune bénéficiera des commentaires du gouvernement et des organismes d’Etat pour améliorer la version personnalisée de Windows 10.

Un marché à fort potentiel

Si le marché chinois représente un fort potentiel de croissance, la stratégie de Microsoft sur l’administration va être regardée de près. En effet, les relations entre les Etats-Unis et la Chine sur les questions de cybersécurité sont régulièrement très tendues. La première puissance mondiale accuse la Chine de mener des attaques et des vols de données sur des entreprises ou des administrations (comme OPM) américaines. De l’autre, la Chine accuse les Etats-Unis d’espionnage à travers des backdoors dans les produits IT.

Le pays a d’ailleurs considérablement restreint la liste des prestataires IT autorisés à vendre aux administrations et essaye de promouvoir des OS nationaux basés sur Linux. Microsoft a peut-être bénéficié de l’assouplissement des relations diplomatiques entre les deux pays, mais il est fort à parier que Windows 10 va être regardé sur toutes les coutures.

A lire aussi :

Dormez tranquille, Windows 10 va s’installer

Windows 10 : attention aux suppressions automatiques de logiciels

crédit photo © ilikestudio – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur