Edge, un parangon d’efficacité énergétique face à Chrome

NavigateursPoste de travail
Microsoft Edge power
2 5 Donnez votre avis

Edge demande moins de ressources processeur et GPU que Chrome pour fonctionner, explique Microsoft, qui compte bien encore creuser l’écart avec Windows 10 Anniversary Update.

Microsoft a mis sur le grill les navigateurs web de Windows 10, afin d’en mesurer les besoins en énergie. Edge se classe en première position, avec une consommation électrique 35 % inférieure à celle de Chrome. Firefox s’en sort honorablement, avec un score proche de celui du butineur de Microsoft.

La firme compte encore creuser l’écart lors de la sortie de Windows 10 Anniversary Update. Edge va tout d’abord ralentir les onglets placés en arrière-plan. Les timers JavaScript ne sont plus exécutés qu’une fois par seconde lorsque l’onglet n’est pas affiché. Le tout synchronisé avec les autres tâches du système, afin de ne pas l’empêcher d’abaisser périodiquement la consommation électrique du processeur. Les besoins en ressources CPU sont ainsi nettement abaissés, tout comme la charge imposée à la batterie.

Flash et interface sous contrôle

Autre avancée, le lancement du greffon Flash dans un processus séparé du reste du butineur, permettant ainsi de mieux le contrôler, voire de le stopper si la charge devient trop importante.

Enfin, l’interface utilisateur d’Edge est revue afin de moins consommer d’énergie. À cet effet, certaines animations sont simplifiées. Sur l’icône du mode lecture, la charge GPU a été abaissée de 75 % et celle appliquée au CPU de 100 %. Le coût de cette animation sur la batterie devient ainsi quasiment devenu nul.

À lire aussi :
Microsoft propose de mieux contrôler le navigateur Edge
Microsoft Edge s’ouvre aux outils de développement externes
Dossier comparatif : les meilleurs navigateurs web pour Windows 10


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur