Et le milliardaire de la high tech le plus riche du monde est…

Régulations
1 26 Donnez votre avis

Sans surprise, Bill Gates continue de truster la première place du classement Forbes des personnalités de la high tech les plus riches de la planète. Les fortunes asiatiques occupent environ un tiers du classement.

Quel est le milliardaire de la high-tech le plus riche de la planète en 2016 ? Poser la question est déjà y répondre tant l’évidence revient chaque année aussi régulièrement qu’un avis d’imposition. Il s’agit évidemment de Bill Gates qui squatte la première place du classement de Forbes depuis tellement de temps que nous avons arrêté de compter. Le co-fondateur et ex-dirigeant de Microsoft « pèse » 78 milliards de dollars, selon le magazine américain. L’autre co-fondateur du premier éditeur de logiciel mondial, Paul Allen, arrive en 11e position avec 18,5 milliards et Steve Ballmer, successeur de Bill Gates aux commandes de l’entreprise – poste qu’il a quitté en 2014 -, se maintient à la 7e position avec 27,7 milliards. L’actuel dirigeant, Satya Nadella, n’apparait pas (encore ?) dans la liste des 100 personnes les plus riches de la planète œuvrant dans le domaine des technologies.

Si les entrepreneurs américains, et particulièrement californiens, restent majoritairement en tête du classement (on en compte 8 parmi les 10 premiers du classement avec les incontournables Jeff Bezos, Mark Zuckerberg, Larry Ellison, Larry Page, Sergey Brin et Michael Dell, et 51 au total), les chefs d’entreprise asiatiques, et particulièrement chinois, n’en occupent pas moins un tiers du classement. Jack Ma (Alibaba) arrive en 8e position avec une fortune évaluée à près de 26 milliards de dollars, suivi de Ma Huateng qui a engrangé ses 22 milliards dans les activités des services Internet. La Chine compte pas moins de 19 milliardaires dans le classement et 3 viennent de Hong Kong. Le continent asiatique est également représenté dans le classement de Forbes par trois entrepreneurs de Corée du Sud (dont Lee Kun-Hee de Samsung), autant venant du Japon, deux de Taïwan et d’Inde, et un de Singapour.

Niel et Drahi exclus du classement

L’Europe fait pale figure avec seulement 5 représentants milliardaires : 4 sont issus d’Allemagne (dont le fondateur de SAP, Hasso Plattner) et un provient du Royaume-Uni (Denise Coates, fondatrice de Bet365). Aucun Français dans le classement. Pourtant, les fortunes de messieurs Niel et Drahi sont évaluées à quelque 7 milliards de dollars. Mais le magazine américain explique que, pour cette édition, il a exclu les personnalités issues des télécoms et média pour se concentrer sur le hardware, les logiciels, les réseaux sociaux, les jeux en ligne, et l’industrie électronique.

Soulignons encore que 14 milliardaires du classement ont moins de 40 ans. Dont Mark Zuckerberg, 32 ans, ainé de 8 jours seulement du plus jeune milliardaire du classement en la personne de Dustin Moskovitz, le CTO de Facebook.

Enfin, la gent féminine est sous-représentée avec seulement 5 femmes dans le classement. La première, Zhou Qunfei, vient de Hong Kong et dirige Lens Technology (écrans pour smartphone et tablette). Ce qui lui permet de disposer de 6,4 milliards de dollars. La plus populaire, Meg Whitman, se classe à la 93e place avec 2,2 milliards. Mais, contrairement à nombre de ses confrères et consœurs, elle n’a pas bâti sa fortune en créant une ou des entreprises mais en les dirigeant (Hasbro, Disney, eBay et HPE). 2,2 milliards de dollars, c’est aussi la plus petite fortune du classement de Forbes. 35 fois moins que celle de Bill Gates.


Lire également

Bill Gates se méfie des progrès de l’intelligence artificielle
Cop21 : Gates, Bezos, Zuckerberg, Niel et d’autres investissent dans la Clean tech
Classement Forbes : la fortune de Patrick Drahi bondit et surpasse Xavier Niel

Crédit Photo : Jstone-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur