Le ministère italien de la Défense se convertit à LibreOffice et ODF

BureautiqueDSIEditeurs de logicielsLogicielsOpen SourceProjets
6 25 1 commentaire

En Italie, le ministère de la Défense va basculer sur la suite Open Source, LibreOffice au détriment d’Office de Microsoft. Un mouvement qui adopte également le format ODF.

Depuis quelques temps, Microsoft mène une campagne, notamment en Italie pour expliquer que certaines entités publiques reviennent à la suite Office après avoir goûté aux offres Open Source. Au passage la firme de Redmond martèle un argumentaire comme quoi Office serait moins cher qu’une suite bureautique Open Source, avec des économies pouvant atteindre 80%. Microsoft met en avant le coût de la formation et du défaut de productivité dans les premières années d’intégration.

Des sirènes que certaines administrations ont choisi de ne pas écouter. C’est le cas du ministère italien de la Défense qui vient de faire le choix de LibreOffice. Un accord a été trouvé avec l’association LibreItalia pour installer la suite bureautique et assurer la formation des formateurs sur ces logiciels. La mise en œuvre va débuter en octobre 2015, avec des cours de formation en ligne. La migration devrait se terminer d’ici à la fin de l’année 2016.

Une bascule sur ODF dans plusieurs pays

Cette initiative s’inscrit aussi dans un cadre réglementaire qui veut que les administrations regardent les alternatives Open Source aux logiciels propriétaires. La migration du ministère italien de la Défense poursuit une autre logique, l’adoption de format de document ouvert ODF (Open Document Format), utilisé par LibreOffice. D’autres pays sont dans le même état d’esprit comme le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne ou la Hollande.

En France, la bataille fait rage autour du RGI v2, le référentiel général d’interopérabilité. Remis au goût du jour en avril dernier, la DSI de l’Etat souhaitait privilégier ODF face au format Microsot, OpenXML, pour en faire le format unique de l’administration. Une position qui fâche Microsoft et l’AFDEL et qui a été discutée au plus haut sommet de l’Etat.

A lire aussi :

RGI v2 : le retour de la guerre de religion Microsoft – Open Source
Le code des logiciels propriétaires plus conforme que l’Open Source

Crédit Photo : flydragon-shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur