Le Samsung Galaxy S7, un smartphone tout en performance

ComposantsMobilitéPoste de travailSmartphones
Samsung Galaxy S7
3 7 Donnez votre avis

Plus puissants, les Galaxy S7 et S7 Edge adoptent les cœurs ARM 64 bits conçus en interne par Samsung. Ils sont pour le reste assez proches de leurs prédécesseurs.

Le smartphone le plus attendu du Mobile World Congress 2016 de Barcelone est arrivé. C’est bien entendu le Galaxy S7, nouveau vaisseau amiral du géant coréen Samsung, premier vendeur de smartphones au monde et leader incontesté de la sphère Android.

Les Galaxy S7 (5,1 pouces, 2560 x 1440 points) et Galaxy S7 Edge (5,5 pouces, 2560 x 1440 points, bords incurvés) se veulent les remplaçants logiques des S6 et S6 Edge. Pas de révolution à l’horizon donc, mais quelques nouveautés bien senties, comme une étanchéité répondant à la norme IP68, un processeur bien plus puissant que précédemment et un capteur d’images principal qui devrait faire des étincelles.

Le tout fonctionne sous Android 6.0, avec API de MDM intégrée, la présence de l’offre de sécurité Samsung Knox et le chiffrement temps réel des données.

Indéniablement plus performant

Le processeur Exynos 8890 propose huit cœurs ARM 64 bits : 4 M1 à 2,3 GHz et 4 Cortex-A53 à 1,6 GHz. Les cœurs M1 ont été conçus en interne par Samsung et devraient proposer des performances de plus haut vol que les Cortex-A57 classiques. Le 8890 est ainsi donné pour 30 % plus performant que l’Exynos 7580 du Galaxy S6.

Le modem 4G sera pour sa part capable de supporter des débits montants/descendants de 450/50 Mb/s. Le processeur est épaulé par 4 Go de RAM et 32 Go ou 64 Go d’espace de stockage, extensible via l’adjonction d’une carte microSD (un retour très attendu par les utilisateurs).

L’autre avancée réside dans la capture d’images. Deux offres sont proposées : une de 12 mégapixels et une de 5 mégapixels. Le capteur principal, de 12 mégapixels, est intéressant à plus d’un titre. D’une taille de 1/2,5 pouces et disposant d’un objectif ouvrant à f/1,7, il devrait se montrer performant en basse lumière. Le point faible des smartphones.

À lire aussi :
Samsung et Oracle s’allient autour des applications mobiles business
Samsung met 8 coeurs dans ses puces mobiles de milieu de gamme
Semi-conducteur : Samsung passe à la gravure 14 nm next gen


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur