MWC 2016 : Orange tire tous azimuts IoT, VoLTE, SDN, 5G,…

4GCloudGestion des réseauxMobilitéOperateursProjetsRéseauxSmartphones
2 37 Donnez votre avis

Orange profite de Barcelone pour présenter une quinzaine de nouveauté. Avec, pour axe central, la virtualisation du réseau.

Terminaux, réseaux, virtualisation, CDN, 5G, Lora… Orange profite du Mobile World Congress (MWC) 2016 de Barcelone pour présenter une quinzaine d’innovations cette année. Nous rapportons les principales.

D’abord celle liées au réseau, et particulièrement à sa virtualisation, promesse technologique qui ouvre de nouvelles perspectives aux opérateurs pour l’exploitation de leur infrastructure. Dans ce cadre, Orange a présenté, à Barcelone, une plateforme expérimentale visant à démontrer comment les fonctions d’un réseau à la demande peuvent être conçues et déployées dans un environnement virtualisé. Le prototype, qui constitue une première dans l’industrie selon Orange, permet de proposer des fonctions réseau virtualisées (NFV) et de découplage de sa reconfiguration physique et de son contrôle par SDN (Software Defined Networks) pour accélérer la mise à disposition des services. Couplé au Cloud, SDN et NFV permettent, par exemple, de mettre rapidement en place un VPN pour assurer la sécurité d’accès Internet de travailleurs nomades au lieu de plusieurs semaines ou mois.

L’importance de l’interopérabilité

La démonstration d’Orange a surtout permis de valider l’efficacité de sa plate-forme dans un environnement multi-fournisseur. Dans le cas présent, l’opérateur a fait appel aux produits Ultra Service Platform de Cisco (un cœur de réseau EPC avec gestion de NFV et fonctions NSO d’approvisionnement des services), et l’infrastructure CloudBand de Nokia (une offre précédemment fournie par Alcatel-Lucent) qui intègre la virtualisation des services et l’orchestration du réseau. A l’issu de la présentation, l’opérateur a souligné l’importance d’assurer l’interopérabilité des solutions multiconstructeurs. « De notre point de vue, l’interopérabilité est un facteur clé de succès, a commenté Alain Maloberti, vice-président responsable d’Orange Labs Networks. Nous espérons que cette démonstration va inciter le reste de l’industrie à s’orienter vers plus d’interopérabilité. »

Restons dans la virtualisation pour mettre en évidence ses bienfaits dans un autre cas pratique. Celui du CDN (content delivery networks), en l’occurrence, ou l’optimisation de la distribution de contenu. En partenariat avec Akamai et HPE, Orange a effectué la première démonstration d’un CDN virtualisé (vCDN) orchestré par NFV pour répondre dynamiquement aux besoins de capacité provoqués par un trafic massif. Orange a ainsi démontré comment la capacité de la solution virtualisée Aura de licence CDN (vLCDN) intégrée avec la plateforme d’orchestration NFV Director 3.0 de Hewlett Packard Enterprise, permet de fournir du CDN à la demande CDN pour le streaming vidéo lors de retransmission en streaming d’événements populaires.

IoT et VoLTE

A Barcelone, Orange ne pouvait pas non plus faire l’impasse sur l’Internet des objets (IoT). Récemment converti à Lora, et soutenue par les offres de Big Data Datavenue, Live Objects et Flexible Data, l’opérateur illustrera la pertinence des objets connectés en démontrant comment des capteurs déployés dans un parking récoltent des informations en direct sur les usages (nombre de voitures) et l’environnement (niveau de CO) afin de surveiller l’état d’un système de ventilation et de permettre aux exploitants du parking d’anticiper les éventuels interventions nécessaires.

Enfin, Orange annonce le Neva 80, son premier smartphone compatible VoLTE (voix sur 4G) et Wifi Calling (ou VoWifi). Exploitable sur n’importe quelle génération de réseau, ce terminal de catégorie 6 (jusqu’à 300 Mbit/s en réception), avec écran 5,2 pouces sous Snapdragon 617 octo-coeur, 16 Go de mémoire et 2 Go de RAM, sera ainsi en mesure de tirer partie de la qualité des services voix et données IP en 4G qu’Orange est en train de mettre à jour sur son réseau depuis fin janvier. L’opérateur précise que le Neva 80 sera disponible à 200 euros à partir d’avril prochain en France et en Europe. Ce qui laisse penser que la VoLTE et la VoWifi d’Orange seront entièrement activées d’ici cette date en France. L’opérateur a, dans tous les cas, confirmé l’introduction de ces nouveaux services sur son marché européen qui seront déployés courant 2016 et 2017. La Roumanie est la première à en bénéficier.


Lire également
Orange solide en 2015, poursuit la négociation avec Bouygues
Orange soutient le financement participatif de KissKissBankBank
6 questions sur la fusion Orange-Bouygues Telecom

crédit photo © GSMA

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur