MWC : Brocade prépare les opérateurs à la déferlante de la 5G

CloudLogicielsMobilitéOperateursRéseauxVirtualisation
2 13 Donnez votre avis

A Barcelone, Brocade va présenter VMC et MEC, deux solutions logicielles visant à accélérer la virtualisation du réseau des opérateurs.

A quelques jours de l’ouverture du Mobile World Congress (du 22 au 25 février 2016) à Barcelone, Brocade annonce deux nouveaux produits en direction des opérateurs. Deux solutions exclusivement logicielles qui visent à aider les opérateurs de réseau, comme virtuels (MVNO), « de s’équiper face à la déferlante de la 5G », annonce Alain Valluy, responsable EMEA de l’équipementier.

Le premier, Virtual Core for Mobile (VCM) s’inscrit comme une version virtualisée d’EPC (Evolved Packet Core), la suite d’outils dédiée à la gestion des paquets dans un réseau LTE où les données utilisateurs (data plane) sont découplées de la signalisation (control plane) permettant ainsi à l’opérateur de faciliter le dimensionnement de son réseau et le faire évoluer indépendamment. En proposant le vEPC (virtual EPC) en tant que fonction réseau virtualisée (NFV), Brocade propose rien de moins que de supprimer les périphériques matériels du réseau de l’opérateur, source de coûts et de mobilisation.

Un lien entre 4G et 5G

Cette solution, déployable en quelques jours au lieu de plusieurs semaines ou mois selon Brocade, peut servir de vEPC complet ou de module associant l’entité de gestion de la mobilité (MME), le serveur d’abonnés résidentiels (HSS), la passerelle de desserte (S-GW) et la passerelle d’acheminement (P-GW). Une solution virtuelle de bout en bout « très attendue par les opérateurs », assure Alain Valluy, susceptible de leur permettre de se positionner sur la future 5G tout en restant compatible avec les réseaux 4G/3G actuels.

L’autre produit que Brocade mettra en avant à Barcelone s’inscrit également dans la volonté de virtualiser le réseau. Il s’agit de MEC (pour Mobile Edge Computing), une offre d’infrastructure qui s’appuie sur Brocade vRouter pour distribuer applications, services et contenus depuis la périphérie du réseau mobile. La solution fournit ainsi les fonctions de routage, de connexion IPSec et de firewall dans le système d’exploitation hôte (OSS). « Cela va permettre d’étendre l’accès du Cloud au plus prêt de l’activité client », commente Alain Valluy. Outre les NFV à proximité des utilisateurs finaux, l’offre permet d’intégrer une plate-forme d’hébergement pour les applications tierces. De quoi permettre aux opérateurs de segmenter rapidement leurs services en direction des entreprises, ou des MVNO, pour proposer des offres très spécifiques, notamment en matière de pilotage des objets connectés dans les applications métiers.

Le software stratégique

MEC et VMC se veulent interopérables avec les environnements hardware compatibles avec les contrôleurs SDN ouverts, essentiellement issus du projet Open Daylight. Une standardisation qui ouvre la porte à une myriade d’éléments complémentaires que viennent déjà fournir nombre de partenaires. Dont Coriant (pour la fourniture de réseaux mobiles virtualisés), Rift.io (orchestration et déploiement de fonctions réseau virtuel), Metaswitch et Openet (NFV), ou encore des équipementiers larges comme EMC ou Ruckus. Directement issues des acquisitions de Vyatta en 2012 (routage virtualisé) et ConnectedM en janvier 2015 (SDN, NFV), les nouvelles solutions confirment la volonté de Brocade de répondre, avec sa division software créée il y a deux ans, à l’évolution des technologies visant à virtualiser la dernière brique de l’architecture IT. Une évolution stratégique qui, si « elle n’est pas encore constituante du chiffre d’affaires », fait partie d’une réflexion liée à l’architecture hardware. « L’un est pensé en regard de la connaissance de l’autre », souligne Alain Valluy qui rappelle les 20 ans de présence de Brocade dans le datacenter.


Lire également

Alain Valluy (Brocade) : «Le DSI doit devenir le moteur de l’entreprise»
SDN : Brocade confirme son engagement dans le modèle Open Source
Brocade détaille ses ambitions dans le SDN et le NFV

crédit photo © Sergey Nivens- shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur