Navigateurs web : Edge supplante Chrome dans les performances

NavigateursPoste de travail

Quel est le plus rapide des navigateurs web desktops ? C’est à cette question que nous allons tenter de répondre aujourd’hui, via un panel de tests.

Les navigateurs web ne sont pas tous égaux en termes de vitesse et de fluidité de l’interface. Nous avons mis face à face les offres suivantes : Google Chrome 59.0.3071.115, Microsoft Edge 40.15063.0.0, Mozilla Firefox 54.0.1 64 bits et Microsoft Internet Explorer 11.483.15063.0.

Notre machine de test est pourvue d’un processeur Core i5-4570T (2 cœurs, 4 threads, 2,9 GHz, 3,6 GHz en mode turbo), épaulé par 16 Go de RAM et un solide SSD. Le tout fonctionne sous Windows 10 Professionnel, dans l’édition Creators Update, pourvue des dernières mises à jour.

JavaScript léger : Edge vainqueur

Dossier-web-4-1

Lorsqu’il est question de code JavaScript léger, comme celui présent au sein d’une page web classique, le test SunSpider 1.0.2 reste une référence. Celui-ci déclare Edge vainqueur, avec un test réalisé en seulement 83 ms. Internet Explorer réalise lui aussi un excellent score.

À l’autre bout, nous trouvons Firefox et Chrome. La différence est très marquée et se ressentira sur les pages web modérément chargées en code JavaScript, où les solutions signées Microsoft se montreront plus véloces, mais aussi probablement moins gourmandes en énergie.

JavaScript lourd : Edge et Chrome au coude à coude

Dossier-web-4-2

Le benchmark Kraken 1.1 sait mettre à mal les navigateurs web, avec des tests directement issus d’applications web lourdes. À ce petit jeu, c’est encore une fois Edge qui sort vainqueur. Mais il convient toutefois de noter qu’il est talonné de très près par Chrome et Firefox. Au final seul Internet Explorer est à la traine. Et pour cause : c’est une offre d’ancienne génération, conçue pour des pages web peu dynamiques, et non des applications web modernes.

Dossier-web-4-3

Les mauvais résultats d’Internet Explorer face au code JavaScript lourd se confirment avec le test Octane 2.0. Edge et Chrome font presque deux fois mieux. Un fossé sépare donc ces deux générations de butineurs. Et Firefox ? Il est entre les deux, avec des performances moyennes. Non pas qu’il soit mauvais, mais plutôt qu’il n’a pas su évoluer autant que la concurrence sur ce terrain, Mozilla étant empêtré dans d’autres chantiers, comme le support multicœur.

JavaScript extrême : Edge domine les débats

Dossier-web-4-4

Avec le benchmark JetStream 1.1, nous sommes face à des cas d’usage extrêmes de code JavaScript. À un point tel qu’il nous aura fallu relancer plusieurs fois le test sous Internet Explorer, qui a planté presque à chaque coup en cours de procédure. Edge écrase la concurrence avec une très confortable avance sur Chrome et Firefox. Internet Explorer clôt la marche, avec peine.

Le résultat de nos tests JavaScript est sans appel : Edge vainqueur. Le butineur de Microsoft arrive à conjuguer bonnes performances sur du code léger et lourd. Là où Chrome doit faire le choix de favoriser l’un au détriment de l’autre. Et Firefox se contenter de performances moyennes dans les deux cas.

Dans notre prochain et dernier volet, nous comparerons les performances des navigateurs web mobiles Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur