Navigateurs web : Microsoft Edge écrase la concurrence

Editeurs de logicielsNavigateursPoste de travailProjets
Vitesse, performances
25 28 2 commentaires

C’est maintenant confirmé : Edge, le nouveau navigateur web de Microsoft, est bien l’offre la plus véloce du marché, en particulier sous SunSpider.

VentureBeat vient de faire un point sur les performances des navigateurs web, avec comme objectif de déterminer comment se place Edge par rapport à ses concurrents. Edge est le nouveau navigateur web de Microsoft, proposé au sein de Windows 10, et dont les performances sont en très net progrès par rapport à celles de son prédécesseur, Internet Explorer.

Mais comment se situe Edge face aux offres concurrentes comme Chrome 45 de Google et Firefox 40 de Mozilla ? La version 20 de cette offre (celle livrée actuellement avec Windows 10) a été mise sur le grill.

Très rapide sur les benchmarks légers

Au test SunSpider, Edge enfonce ses opposants, avec seulement 83,8 ms pour réaliser l’ensemble des travaux demandés, soit plus de deux fois moins de temps que ce qui a été nécessaire pour Chrome (188,8 ms) et Firefox (172,1 ms).

Le benchmark Octane de Google couronne lui aussi Edge comme navigateur web le plus rapide du moment, avec un score de 32.921 points, contre 31.161 points pour Chrome et seulement 25.907 pour Firefox. Le butineur de Microsoft s’en sort donc plutôt bien.

Au test synthétique Kraken de Mozilla, les trois butineurs sont au coude à coude : 1093,1 ms pour Chrome, 1142,2 ms pour Edge et 1155,5 ms pour Firefox.

Un petit tour chez Apple, avec le benchmark synthétique JetStream. Une nouvelle fois, c’est Edge qui sort vainqueur, avec un score de 198,70 points, loin devant Chrome (175,41 points) et Firefox (165,60 points).

Lorsqu’il est question de calculs, le moteur JavaScript d’Edge se montre globalement le plus véloce du marché, avec une confortable avance sur la concurrence. C’est une bonne surprise.

Léger sur les graphismes OpenGL

Le test Oort Online évalue les performances des navigateurs web dans le cadre du rendu WebGL. Edge supporte le WebGL, mais avec une implémentation visiblement très perfectible.

Son score n’est ainsi que de 7300 points, contre 9540 points pour Firefox et 9710 points pour Chrome. Voilà qui fait un peu tache sur le CV du nouveau butineur de Microsoft, censé exploité au mieux l’accélération graphique apportée par les GPU. Visiblement, Microsoft n’est donc pas encore rabiboché avec le clan OpenGL.

Il ne l’est pas non plus complètement avec les standards du web. Ainsi Edge ne décroche que 397 points à l’HTML5Test, contre 466 points pour Firefox et 521 points pour Chrome.

Il convient toutefois de relativiser ici ce résultat. Microsoft emploie en effet un mode de développement très strict pour ses navigateurs web, avec une adoption assez lente des nouveaux standards du web, mais aussi très précise. La firme de Redmond ne se borne ainsi pas à implémenter plus ou moins parfaitement les éléments de l’HTML5. Elle met un point d’honneur à proposer systématiquement la meilleure implémentation du marché, appuyée par de nombreux tests, qui sont reversés au W3C.

À lire aussi, notre dossier Windows 10 :
Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)

Crédit photo : © Chungking – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur