NFC : Gemalto glisse ses puces sans contact dans des bracelets

AppsMobilitéProjets
2 21 1 commentaire

Gemalto lance un projet pilote de bracelet connecté équipé d’une puce NFC pour gérer les titres de transports publics de la ville de Wuhan en Chine.

Souvent cantonné aux smartphones, cartes bancaires et autres badges d’accès des entreprises, les puces NFC (Near Field Communication) pourraient également se trouver un avenir dans les bracelets. Gemalto vient en effet de trouver un client à son offre de bracelets équipés de sa puce sans contact Optelio (Optelio Contactless MiniTag) : le service de transport de Wuhan en Chine. Capitale de la province de Hubei, Wuhan compte plus de 11 millions d’habitants.

Pour l’heure à l’état de projet pilote, la puce NFC intégrée à un bracelet sera préchargée avec une application permettant aux utilisateurs de payer leurs tickets de bus ou de métro d’un simple mouvement du poignet. L’objectif pour la société de transports est de fluidifier le trafic des voyageurs sur le réseau public en évitant les contacts d’éléments physiques et en automatisant les transactions et autres échanges de données entre les usagers et les bornes d’accès. Plus de 13 millions de dispositifs sans contacts sont aujourd’hui déployés et utilisés sur le réseau public chinois à travers l’usage de cartes plastifiées à l’image du pass Navigo des transports parisiens. Disposer d’un système sans contact au niveau du poignet permet d’éviter d’avoir à extirper une carte d’une poche ou d’un sac et, donc, optimiser le passage des tourniquets du métro ou les montées dans les bus.

Un bracelet évolutif

Le bracelet Optelio viendra compléter la solution de cartes de transport sans contact que Gemalto fournit depuis déjà 3 ans à la municipalité chinoise. Il restera néanmoins à vérifier le taux d’acceptation par les intéressés qui pourraient voir dans le nouveau dispositif un élément redondant avec l’usage de la montre (qui plus est si cette dernière est connectée). Pour inciter à adopter le bracelet, celui-ci intégrera des applications de suivi d’activité quotidienne (podomètre, rythme de sommeil, etc.). Et pourrait s’élargir à un système de paiement plus large auprès des commerçants qui accueillent la solution. Autrement dit, les fonctions de l’appareil pourront évoluer dans le temps. Dans l’immédiat, les voyageurs géreront solde et chargement des titres de transport du bracelet depuis leur smartphone avec « une sécurité comparable à celle offerte par les banques », assure le fournisseur de puces.

« Grâce à notre grande expérience des déploiements de solutions sans contact, aussi bien dans le domaine du transport que dans celui des moyens de paiement, nous sommes en mesure de proposer des dispositifs portables innovants qui contribuent à la réalisation de l’ambition de Wuhan qui est de devenir une plaque tournante des transports de classe internationale », se réjouit Suzanne Tong-Li, Présidente en charge de la Grande Chine et de la Corée, au sein de Gemalto. Sur le sol chinois, le marché des appareils sans contact devrait générer 1,6 milliard de dollars (10 milliards de yuans) de chiffre d’affaires en 2015.


Lire également
La SNCF élargit son expérimentation de billets TER en NFC
Gemalto déploie sa solution de paiement NFC à Taiwan
Enquête : Le paiement mobile NFC sécurisé, vraiment ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur