Nokia franchit les 11 Gbit/s sur le réseau cuivre de Deutsche Telekom

FibreGestion des réseauxOperateursProjetsRéseaux
1 23 Donnez votre avis

Nokia, via Alcatel-Lucent, poursuit ses travaux sur le XG-fast, une alternative à la fibre optique pour apporter les très hauts débits sur la paire de cuivre.

En juillet 2014, Alcatel-Lucent annonçait avoir atteint un record de vitesse sur paire de cuivre. Sa technologie XG-fast lui permettait d’atteindre les 10 Gbit/s sur le vieillissant réseau téléphonique sur une trentaine de mètres. Une bande passante 200 fois plus large en moyenne que l’offre haut débit résidentielle actuellement, estime l’équipementier. Des résultats obtenus en laboratoire à l’époque, ceux des Bell Labs aux États-Unis, et qu’Alcatel-Lucent, passé sous la houlette de Nokia depuis, vient de conforter sur le réseau de Deutsche Telekom.

Ces nouveaux tests, menés fin 2015, au sein du laboratoire de câble de l’opérateur à Darmstadt, ont dépassé les attentes des chercheurs. Ils ont permis d’atteindre les 11 Gbit/s sur deux paires de câbles (de catégorie 6) et sur 50 mètres de longueurs. Et 1 Gbit/s bidirectionnels sur 70 mètres.

Couvrir les derniers mètres

Certes, c’est une distance trop courte pour espérer exploiter la technologie à l’échelle d’un réseau régional ou même métropolitain. Mais c’est, dans la plupart des cas, largement suffisant pour couvrir les derniers mètres qui séparent la prise résidentielle du réseau de fibres de l’opérateur dans la rue sans avoir à déployer une nouvelle génération d’infrastructure optique jusque chez l’abonné. Un moyen de continuer à rentabiliser le vieillissant réseau cuivre tout en accélérant le déploiement du très haut débit en zones urbaines comme c’est aujourd’hui le cas avec le G-fast normalisé à 1 Gbit/s.

« Le test de XG-fast avec Deutsche Telekom représente une étape importante dans nos efforts continus pour étendre le potentiel de cuivre afin de fournir des vitesses ultra-rapides, tout en apportant la fibre au plus près des utilisateurs résidentiels et des entreprises », commente Federico Guillén, président du réseau fixe chez Nokia. Il reste néanmoins à convaincre les opérateurs de choisir cette offre qui risque de ralentir le déploiement de la fibre jusqu’aux domiciles (FTTH). Deutsche Telekom semble pour sa part convaincu. Le XG-fast « fournira une autre option technologique qui pourrait nous permettre d’offrir une connectivité haut débit à nos clients rapidement et de manière rentable, et dans le même temps, rapprocher notre infrastructure fibre auprès de nos clients », avance Bruno Jacobfeuerborn, le CTO de l’opérateur allemand.


Lire également
Alcatel-Lucent franchit les 10 Gbit/s sur paire de cuivre
Alcatel-Lucent affute son offre très haut débit résidentiel sur paire de cuivre
Très haut débit : le G.fast fait ses premiers pas commerciaux à Taïwan
Nokia veut connecter les foyers au très haut débit en 5G

crédit photo © solarseven – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur